Loi sur la citoyenneté en Inde: le bilan des manifestations s’élève à 25 morts

5437685854_d630fceaff_b-
175
Partager :

New Delhi - Le bilan des manifestations qui continuent de secouer l'Inde en protestation contre une nouvelle loi sur la citoyenneté, s'est alourdi à 25 morts, en plus de centaines de blessés.

Seize manifestants sont décédés dans des manifestations qui continuaient jusqu'à une heure tardive samedi, dans l'Etat d'Uttar Pradesh (nord), qui compte une importante communauté musulmane, s'ajoutant aux neuf personnes qui ont déjà perdu la vie dans ce mouvement de protestation qui fait rage depuis une dizaine de jours.

De nouvelles manifestations ont eu lieu samedi à Chennai, la capitale de l'Etat du Tamil Nadu (sud), à New Delhi et à Patna, dans l'Etat de Bihar (est), où trois manifestants ont été blessés par balles, selon la police, qui note qu'au moins 705 personnes ont été arrêtées jusqu’à présent pour avoir "mener des actes de violence".

Les autorités s'efforcent de contenir le mécontentement par l'imposition de lois d'urgence, en bloquant les accès à internet ou en fermant des commerces ou restaurants dans les endroits les plus sensibles du pays.

La loi controversée sur le statut de la citoyenneté vise à faciliter l'attribution de la citoyenneté indienne aux migrants relevant des minorités de pays voisins, à l'exception de ceux de confession musulmane.

Les opposants de cette loi la jugent "discriminatoire et contraire à la Constitution indienne", ce que le gouvernement dément.