Macron : Nous avons toutes les cartes pour lutter contre le réchauffement climatique

5437685854_d630fceaff_b-
149
Partager :

Le président français, Emmanuel Macron a affirmé lundi que la communauté internationale dispose de toutes les cartes pour lutter contre le réchauffement climatique

Réagissant au rapport du groupe d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) publié aujourd’hui, le chef de l’Etat français a souligné que le rapport du GIEC vient prouver scientifiquement que nous avons toutes les cartes en main pour lutter contre le réchauffement climatique. ‘’Mais, il faut que tout le monde agisse maintenant!’’, a-t-il dit sur twitter.

Dans un rapport de 400 pages, les scientifiques du GIEC ont exposé les conséquences d’un réchauffement des températures au-delà de 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels, notamment des vagues de chaleur, extinctions d’espèces, déstabilisation des calottes polaires, montée des océans sur le long terme. Pour limiter la hausse à 1,5 °C, le GIEC recommande une réduction des émissions de CO2 de 45 % d’ici 2030 et la réalisation d’une « neutralité carbone » en 2050.

Le rapport spécial sur l’impact d’un réchauffement global de 1,5 °C a été examiné par la 48ème réunion de l’Assemblée plénière du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) réunie du 1er au 5 octobre à Incheon en République de Corée.

Demandé par la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) dans le cadre de l’Accord de Paris, ce rapport doit servir de base scientifique aux discussions de la COP24 qui débutera le 3 décembre prochain à Katowice, en Pologne.

Ce rapport, coordonné par un des groupes de travail du GIEC, avait pour objectif de présenter l’état actuel du climat, comparer les impacts d’un réchauffement climatique global de 1.5 °C par rapport à 2 °C, ainsi que les trajectoires d’émissions de gaz à effet de serre à suivre pour limiter le réchauffement à 1.5 °C dans le cadre plus général du développement durable et de l’éradication de la pauvreté.

Le gouvernement Macron avait présenté en juillet dernier le Plan climat, qui a pour objectif d’accélérer la lutte contre le changement climatique, en fixant un nouvel objectif à la France : viser la neutralité carbone à l’horizon 2050 avec à la clé la nécessité de sortir des énergies fossiles et d’agir dans tous les secteurs : énergie, industrie, transport, rénovation des logements, agriculture et alimentation…

Organisme intergouvernemental, ouvert à tous les pays membres de l'ONU, le GIEC évalue l’état des connaissances sur l’évolution du climat, ses causes, ses impacts. Il identifie également les possibilités de limiter l’ampleur du réchauffement et la gravité de ses impacts et de s’adapter aux changements attendus.

Ses rapports fournissent un état des lieux régulier des connaissances les plus avancées. Cette production scientifique est au cœur des négociations internationales sur le climat. Elle est aussi fondamentale pour alerter les décideurs et la société civile.