Macron accepte la démission du ministre de l'intérieur

5437685854_d630fceaff_b-
379
Partager :

Le président français Emmanuel Macron a accepté la démission du ministre de l'intérieur Gérard Collomb et chargé le premier ministre d’assurer l’intérim, a annoncé ce mercredi 3 octobre l’Élysée

Le conseil des ministres de ce mercredi se déroulera normalement "avec le gouvernement ainsi constitué", a assuré la présidence de la République citée par les médias français.

Face à ces développements, le premier ministre français a du annuler un déplacement prévu les 4 et 5 octobre en Afrique du Sud, accompagné d’une délégation de grands patrons.

Selon les médias du pays, la passation de pouvoirs entre le ministre de l'intérieur et le premier ministre aura lieu aujourd'hui même.

Le président français avait rejeté dans un premier temps la démission du ministre de l’intérieur tout en lui renouvelant sa confiance face aux critiques qui le visait depuis qu’il a annoncé son intention de se présenter aux municipales.

"Face aux attaques dont le ministre fait l'objet (...) le président lui a renouvelé sa confiance, et lui a demandé de rester pleinement mobilisé sur sa mission pour la sécurité des Français", avait indiqué un proche conseiller d'Emmanuel Macron cité par les médias.

Mais devant l’insistance de Gérard Collomb et les différentes déclarations dans lesquelles il affirmait maintenir sa proposition de démission, le président Macron a finalement accepté cette démission.

Gérard Collomb est sous le feu de la critique notamment de la droite depuis qu'il a annoncé le 18 septembre dernier sa volonté de quitter la place Beauvau en mai 2019 pour briguer la mairie de Lyon.