Mécontent, Tokyo rappelle son ambassadeur à Séoul

5437685854_d630fceaff_b-
348
Partager :

Le Japon a annoncé, ce vendredi 06 janvier, le rappel temporaire de son ambassadeur en Corée du Sud pour protester contre l'installation en décembre, devant son consulat de Busan, d'un monument « regrettable ».

Yoshihide Suga, porte-parole du gouvernement, a déclaré au cours d'une conférence de presse que « le gouvernement japonais juge cette situation extrêmement regrettable », faisant allusion à l’installation devant son consulat de Busan d’une statue à la mémoire des esclaves sexuelles de l’armée impériale.

Le responsable a également annoncé d'autres mesures, dont la suspension de discussions économiques de haut niveau.

La question de ces esclaves sexuelles, encore appelées « femmes de réconfort », minent depuis très longtemps les relations entre Tokyo et Séoul.