Mélenchon rend hommage à Tanger, sa ville natale

5437685854_d630fceaff_b-
1648
Partager :

Jean Luc Mélenchon qui était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, ce jeudi 20 avril, a déclaré que Tanger, la ville où il est né, lui a appris les valeurs de la tolérance.

Au cours de cette interview, Mélenchon est revenu, une nouvelle fois, sur son enfance au Maroc. Il a déclaré : « Tanger c’était une ville internationale extraordinaire. Si vous voulez, ça m’a vacciné de naissance contre l’intolérance. On était tellement différents. Mes petits copains parlaient toutes sortes de langues : l’arabe, l’espagnol, le portugais… ».

Ce n’est pas la première fois que Mélenchon parle de son enfance au Maroc. Un documentaire sorti en janvier dernier sur France 3 révélait déjà que le candidat à la présidentielle française est né à Tanger en 1951.

Il raconte lui même qu’il a gardé comme souvenir de la ville du détroit, où il a passé les onze premières années de sa vie, « les odeurs de la mer, coté Atlantique ». « Le départ d’Afrique du Nord est une blessure qui me met en communion avec la sensibilité de n’importe quel immigré. Je sais ce qu’il ressent », a-t-il déclaré.

De même, invité sur le plateau de « On n’est pas couché », Mélenchon n’a pas hésité à citer le Maroc comme exemple en matière d’immigration. Il a aussi affirmé que la France avait besoin d’une campagne de régularisation comme l’ont fait le Maroc et l’Espagne.