Netanyahu annule l'accord conclu avec l'ONU sur les migrants africains

5437685854_d630fceaff_b-
393
Partager :

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé officiellement ce mardi 3 avril l'annulation de l'accord conclu avec l'ONU au sujet de la régularisation de milliers de migrants africains et la réinstallation de milliers d'autres dans des pays occidentaux

"Après avoir entendu de nombreuses remarques sur cet accord, j'ai examiné ses avantages et ses inconvénients et décidé de l'annuler", a affirmé Netanyahu dans un communiqué rendu public par son bureau.

Suspendu lundi soir, quelques heures seulement après son annonce, cet accord conclu avec le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) devait se substituer à un programme d'expulsions ayant fait l'objet d'une vive controverse et qui a été annulé.

L'accord prévoyait la réinstallation dans des pays occidentaux de plus de 16.000 Soudanais et Érythréens vivant en Israël, en échange de la délivrance par l'Etat hébreu de titres de séjour à un nombre similaire d'autres immigrés qui allaient rester sur son territoire.

Quelque 42.000 migrants africains vivent sur les territoires occupés, essentiellement à Tel-Aviv, selon les autorités israéliennes.