Sommet Trump-Kim : La page du passé tournée ?

5437685854_d630fceaff_b-
266
Partager :

Le président américain Donald Trump a annoncé ce mardi 12 juin lors du sommet historique avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à Singapour que le processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne allait commencer "très rapidement" 

"Nous entamons ce processus", a déclaré Trump, ajoutant qu'il commencerait "très rapidement".

Les deux dirigeants ont signé un document qualifié de "global" par le locataire de la Maison Blanche et d'"historique" par le leader nord-coréen. Kim a également salué un nouveau départ dans les relations entre les deux pays.

"Aujourd'hui, nous avons eu une rencontre historique et nous avons décidé de tourner la page du passé", a-t-il indiqué, remerciant le président américain d'avoir permis la rencontre. "Le monde va assister à un changement majeur".

Le président Trump a également assuré qu'il était prêt à inviter le leader nord-coréen à la Maison Blanche.

"Nous allons nous rencontrer souvent", a-t-il dit, indiquant avoir noué "une relation très spéciale" avec son interlocuteur.

Pour rappel, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a réaffirmé son engagement envers une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", selon un texte conjoint signé mardi avec le président américain Donald Trump lors d'un sommet historique à Singapour.

"Kim Jong Un a réaffirmé son engagement ferme et inébranlable en faveur d'une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", souligne le texte, ajoutant que les deux hommes s'engagent à mettre en œuvre "dans sa totalité" et "très rapidement".


La Chine, principal partenaire de la Corée du Nord, a aussitôt salué le début d'une "nouvelle histoire", tout en appelant son voisin à une "dénucléarisation totale".

De son côté, la chef de la diplomatie de l’Union Européenne (UE), Federica Mogherini, a salué le sommet historique à Singapour entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un qu’elle a qualifié de pas "crucial" vers la paix dans la péninsule coréenne.

"Ce sommet constitue une étape cruciale et nécessaire pour tirer parti des développements positifs réalisés jusqu'ici dans les relations inter-coréennes et dans la péninsule", a indiqué Federica Mogherini dans une déclaration.

La chef de la diplomatie de l’UE a relevé que cette rencontre historique "réaffirme notre ferme conviction que la diplomatie est la seule voie vers une paix durable dans la péninsule coréenne", notant que l’objectif "ultime" partagé par l'ensemble de la communauté internationale et exprimé par le conseil de sécurité de l'ONU reste la dénucléarisation "complète, vérifiable et irréversible" de la péninsule coréenne".

"La déclaration conjointe signée par les dirigeants américain et nord-coréen montre clairement que cet objectif peut être atteint", s'est-elle félicitée.

Federica Mogherini a, par ailleurs, souligné la disposition de l’UE à soutenir les négociations entre Washington et Pyongyang, ainsi que toute autre mesure visant à instaurer la confiance et à garantir la paix, la sécurité et la prospérité dans une péninsule coréenne exempte d'armes nucléaires.