Le PAM adresse un mémorandum aux partis politiques au sujet de nombre questions stratégiques du pays

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

bakoury Le parti Authenticité et modernité (PAM) a adressé, à l'occasion du 3è anniversaire de l'adoption de la constitution, un mémorandum politique à l'ensemble des partis politiques les invitant à examiner ensemble une série de questions stratégiques concernant la société et le pays.

Cette initiative procède de trois considérations, en l'occurrence la valorisation du rôle prépondérant qui incombe constitutionnellement aux partis dans la consécration de l'Etat de droit et des institutions, outre la promotion d'une culture politique nouvelle, fondée sur un dialogue national permanent regroupant l'ensemble des acteurs politiques relevant de la majorité et l'opposition.

S'y ajoutent l'adoption d'une démocratie participative et la promotion d'un débat pluriel faisant valoir idées, propositions et projets en lien avec les dossiers stratégiques du Royaume et son intégrité territoriale.

Le PAM dit adresser ce mémorandum, aux partis politiques pour asseoir les bases pour mener une réflexion commune et favoriser une mobilisation autour de six questions déterminantes pour l'avenir de la nation, son unité territoriale, l'identité marocaine et ses divers affluents, les objectifs de l'Etat et de la société de parité et de démocratie et la poursuite de l'édifice de développement, relevant qu'il s'agit de "questions que tout le monde est appelé à préserver et immuniser contre les surenchères et en faire, au contraire, l'objet d'un contrat national durable".

Le PAM appelle en premier lieu à la réalisation d'un saut qualitatif en matière de mobilisation de la société autour de la souveraineté marocaine sur l'ensemble du territoire national, et ce en coordination avec les différents acteurs politiques, syndicaux, des médias et les organisations de la société civile, afin de constituer une instance nationale de défense de l'intégrité territoriale.

La deuxième question, poursuit le mémorandum, est relative à l'identité marocaine, dans ses dimensions géographique, ethnique, religieuse, linguistique et culturelle, soulignant que "cette identité, distinguée par l'unité de ses constantes et la diversité de ses composantes, est devenue parfois une pomme de discorde, ce qui amène l'ensemble des partis à œuvrer de concert pour en faire un levier de développement".

S'agissant de la troisième question évoquée par le PAM, elle concerne la quête d'une consécration de la parité entre les hommes et les femmes, tant au niveau de la composition des appareils nationaux, régionaux et locaux des partis qu'au niveau des listes de candidature aux prochaines élections communales, régionales et législatives.

La quatrième question, ajoute le mémorandum, porte sur les mesures visant à garantir les conditions et immunisations nécessaires à la préservation des étapes accomplies par le Royaume, le but étant de garantir des élections libres et transparentes, à travers le renforcement des institutions de l'Etat de droit. Selon le texte, il s'agit là "d'un processus qui devra aboutir à instituer une tradition démocratique permettant au gouvernement de mener sa mission naturelle de supervision des élections, dans le respect total de la neutralité et de la volonté des électeurs, en faisant face à toute tentative ou méthodes portant atteinte à la transparence de ces échéances.

Les cinquième et sixième questions ont trait à l'adhésion individuelle et collective pour réussir un modèle marocain pour tous avec pour fondements la qualité, l'efficacité et l'égalité des chances, lequel modèle étant un pilier pour la réalisation des objectifs du projet de développement marocain.

Le traitement de ces questions, signale le PAM, nécessite la conjugaison des efforts de tous les marocains, à leur tête les partis politiques qui doivent « contribuer, aux côtés de l'Etat, à la poursuite de l'édification d'un Maroc unifié et souverain sur l'ensemble de son territoire national, forts de marocains attachés à une identité aux multiples affluents. Un Maroc cohérent de par sa référence constitutionnelle partagée, puisant sa puissance dans son choix démocratique et dans sa justice sociale ».