SG de l'OCI : la question palestinienne demeurera la première cause de la Oumma islamique

5437685854_d630fceaff_b-
286
Partager :

Les travaux de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI), consacrée à l'examen de l'ordre du jour du 14è sommet islamique, prévu ce vendredi 31 mai à La Mecque, ont démarré mercredi soir à Djeddah. 

Cette rencontre, à laquelle le Maroc est représenté par une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, se penchera sur les moyens d'unifier les efforts du monde islamique et de dégager une position commune et cohérente vis-à-vis de nombre de questions qui menacent l'unité de la oumma islamique et son avenir.

Le sommet islamique, qui se tiendra sous le signe "La Mecque, main dans la main vers l'avenir" et qui coïncide avec le 50è anniversaire de la création de l'OCI, discutera de la cause palestinienne, du statut juridique de la ville d'Al Qods, de la situation en Syrie, au Yémen, en Libye, au Soudan, en Somalie et en Afghanistan.

Les derniers développements dans la région, dans le sillage des attaques par des missiles balistiques, tirés par les milices houthis, contre les territoires saoudiens seront également à l'ordre du jour de ce sommet, qui abordera des questions liées au terrorisme, à l'extrémisme, à l'islamophobie et à la montée en puissance du discours xénophobe et anti-musulmans.

A côté des dossiers politiques de l'heure, le sommet examinera plusieurs questions économiques, sociales, culturelles et de développement, inscrites dans les plans d'action de l'OCI.

Les ministres des affaires étrangères de l'OCI, qui compte 57 Etats membres, vont soumettre le projet de Déclaration finale au sommet islamique pour approbation.

 La question palestinienne ne saurait être abandonnée et demeurera la première cause de la Oumma islamique, a affirmé, mercredi à Djeddah, Yusuf bin Ahmed Al-Othaimeen, secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Intervenant lors de la réunion préparatoire des ministres des Affaires étrangères en prélude au 14è sommet ordinaire de l’OCI, prévu vendredi à La Mecque, M. Al-Othaimeen a appelé à mettre fin à l'occupation israélienne et à la souffrance du peuple palestinien.

Le SG a souligné la nécessité de résoudre les crises qui secouent le monde islamique, mettant en relief l’impératif de lutter contre toutes formes de discrimination et de promouvoir les valeurs de tolérance et de modération au sein des pays islamiques.

"La tenue du 14è sommet islamique à La Mecque reflète l’attachement de l’Arabie Saoudite à l’unité des musulmans", a-t-il noté, ajoutant qu’"il y a une forte détermination à relever les défis et à dynamiser une action collective".

Cette rencontre, à laquelle le Maroc est représenté par une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, examine le projet de Déclaration finale qui sera soumis au sommet islamique pour approbation.

Au cours de cette réunion, les ministres des AE se penchent sur les moyens d'unifier les efforts du monde islamique et de dégager une position commune et cohérente vis-à-vis de nombre de questions qui menacent l'unité de la Oumma islamique et son avenir.

Il est ainsi attendu du sommet, une déclaration dite de La Mecque, sur un large éventail de questions d’actualité dans le monde musulman, notamment les développements liés à la cause palestinienne et la situation dans plusieurs Etats membres.