Grande-Bretagne: Une secrétaire d'Etat démissionne en raison de la politique du gouvernement sur Gaza

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

baronesa-warsi-velika-britanija-podrzava-clanstvo-bih-u-eu-i-nato_1403882138

La secrétaire d'Etat au ministère britannique des Affaires étrangères, Sayeeda Warsi, a annoncé mardi sa démission de son poste sur Twitter, disant ne plus pouvoir "soutenir la politique du gouvernement sur Gaza" . "C'est avec un profond regret que j'ai écrit ce matin au Premier ministre pour lui remettre ma démission. Je ne peux plus soutenir la politique du gouvernement sur Gaza", a écrit Sayeeda Warsi, première femme musulmane à occuper ce poste, qualifiant cette politique de "moralement indéfendable". "Notre approche et notre langage pendant la crise actuelle à Gaza sont moralement indéfendables, ne sont pas dans l'intérêt national du Royaume-Uni et auront un impact négatif à long terme sur notre réputation au niveau international et national", a fait valoir Mme Warsi, une avocate de 43 ans.

Réagissant à cette annonce, un porte parole du Premier ministre britannique David Cameron a déclaré que ce dernier regrette que la Baronne Warsi ait décidé de démissionner et est reconnaissant de l'excellent travail qu'elle a accompli". "Notre politique a toujours été très claire : la situation à Gaza est intolérable et nous avons exhorté les deux parties à accepter un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel", a ajouté le porte-parole. Sayeeda Warsi occupait depuis septembre 2012 le poste de secrétaire d'Etat au ministère des Affaires étrangères et secrétaire d'Etat chargée des cultes et des communautés.

Elle avait été nommée à ce poste en 2010 lorsque David Cameron est devenu Premier ministre, symbolisant sa volonté d'ouverture aux femmes et aux personnes issues de l'immigration. Elle a siégé au cabinet jusqu'en 2012 avant d'être rétrogradée comme membre non permanent, tout en conservant sa fonction de secrétaire d'Etat. Mardi, un cessez-le-feu de 72 heures accepté par Israël et le Hamas est entré en vigueur dans la bande de Gaza d'où l'armée israélienne s'est retirée après quasiment un mois de guerre dévastatrice.