L'UpM plaide pour une intégration accélérée des pays du sud de la Méditerranée

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

actu-Sijilmassi

Le secrétaire général de l'Union pour la  Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi a plaidé, jeudi à Bordeaux, pour une  intégration accélérée des pays du sud de la Méditerranée.

Le renforcement de cette intégration demeure l'une des priorités de l'UpM  qui œuvre aussi au développements des projets de coopération entre les pays de  la région, a relevé M. Sijilmassi qui intervenait lors d'une conférence sur  "l'UpM: bilan et perspectives", organisée par le Forum Montesquieu relevant de l'université de Bordeaux.

L'UpM connaît une nouvelle dynamique du fait des initiatives qu'elle a lancées pour contribuer au développement économique et social de la région tout en garantissant un avenir meilleur à ses peuples et plus particulièrement aux  jeunes, a-t-il relevé.

Il s'est, en ce sens, arrêté sur les principaux projets initiés par l'UpM  et qui portent notamment sur la promotion de la culture entrepreneuriale chez  les jeunes et le renforcement de l'intégration de la femme dans le marché  d'emploi, faisant remarquer que le développement durable est l'un des principaux défis auxquels fait face la région du pourtour méditerranéen.

Parmi les autres projets de l'Union, M. Sijilmassi a cité ceux relatifs à  l'enseignement supérieur et la recherche scientifique et aux infrastructures  dont les autoroutes maritimes et l'énergie solaire, notant que la création de  cet espace avait pour objectif de répondre aux exigences économiques et  sociales de la région de la Méditerranée.

Il a en outre appelé les pays du sud de la Méditerranée à fixer leurs  priorités au sein de l'UpM dans le cadre de stratégies bien définies, soulignant, d'autre part, la cohérence entre les orientations de l'Union et la  politique européenne de voisinage.