Le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme au maroc en mai prochain

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

omar-hilale1

La Haut-Commissaire des Nations unies aux droits  de l'Homme, Mme Navi Pillay, effectuera une visite officielle en mai prochain au Maroc, a annoncé, mardi à Rabat, l'ambassadeur représentant permanent du  Royaume du Maroc auprès de l'Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale.

M. Hilale, qui était l'invité du Forum de la MAP sur le thème "l'engagement du Maroc en matière des droits de l'Homme", a indiqué que le Maroc a également adressé, en janvier 2014, une invitation à quatre rapporteurs spéciaux des  droits de l'Homme pour visiter le Royaume. Il s'agit des rapporteurs sur la question des obligations relatives aux droits de l'homme se rapportant aux  moyens de bénéficier d'un environnement sûr, propre, sain et durable, à l'indépendance des juges et des avocats et à la liberté de religion ou de  conviction.

Des concertations sont également en cours avec les rapporteurs spéciaux  chargés de la question des exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires et de la question de la violence à l'égard des femmes, pour une visite dans le Royaume en 2014 ou 2015, a-t-il ajouté.

"Ce qui distingue le Maroc, en termes d'engagement dans le domaine des droits de l'homme, est le fait d'accueillir des rapporteurs chargés des différents droits et de ne pas se contenter d'inviter uniquement ceux chargés des droits économiques, sociaux et culturels", a-t-il dit, précisant que le  Royaume a déjà invité des experts des droits politiques et civils, en particulier ceux ayant trait aux questions "très sensibles" comme la  disparition forcée, la torture, la détention arbitraire et les droits culturels que certains pays de la région,, allusion à l’Algérie n'osent pas aborder, "ce qui fait du Maroc un pionnier en la matière".

Ces différentes visites ont concerné les différentes régions du Royaume y  compris les provinces du sud, a rappelé M. Hilale, soulignant que ces experts  internationaux ont salué la disponibilité des autorités marocaines qui ont mis à leur disposition les moyens nécessaires pour que leurs visites se déroulent dans les meilleures conditions.

Tout cela, a-t-il dit, infirme les allégations colportées par certains  milieux hostiles à l'intégrité territoriale du Royaume sur le fait que le Maroc  ne permettrait pas aux délégations étrangères de se rendre dans ses provinces  du sud.

Ces initiatives reflètent clairement l'engagement du Maroc en faveur du  respect des droits de l'Homme et l'ouverture du Royaume sur les procédures  spéciales et son invitation volontariste des rapporteurs de l'ONU procède  d'"une démarche proactive sur des sujets très sensibles", a-t-il dit.

M. Hilale a cité comme exemple la visite du rapporteur spécial sur la  torture au Maroc, ajoutant que le Royaume a pris volontairement l'initiative de présenter un bilan d'étape sur les mesures prises pour mettre en œuvre les  recommandations formulées par ce rapporteur.

Et d'ajouter que le Maroc est resté en contact, à travers des réunions avec  des responsables marocains, avec ce rapporteur qui doit effectuer, au cours de  cette année, une visite de suivi dans le Royaume.