Le réseau marocain de la diplomatie civile voit le jour

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

actu-otmani Une dizaine d'associations de différentes régions du Maroc ont annoncé, mardi à Tanger, la création du "Réseau Marocain de la Diplomatie Civile", visant à soutenir les efforts de la diplomatie parallèle en vue de défendre les intérêts du Maroc, en particulier la cause de l'intégrité territoriale du Royaume.

Dans la "Déclaration de Tanger" sanctionnant les travaux de la réunion constitutive de ce nouveau cadre associatif, les associations fondatrices ont affirmé leur volonté de réunir leurs efforts pour défendre la marocanité du Sahara et promouvoir la proposition marocaine d'autonomie dans les provinces du Sud auprès de la société civile et des organisations internationales. "Le réseau entend faire face à la propagande des ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc et leur tentatives d'induire l'opinion publique internationale en erreur par le mensonge et la déformation de la réalité sur ce dossier, en développant une diplomatie civile active et volontariste soutenant les succès indéniables de la diplomatie officielle", indique-t-on dans ce document.

Dans une déclaration à la MAP, le coordinateur national du réseau, Khalid Rabiti, a indiqué que cette initiative s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l'esprit de la Constitution de 2011, favorisant le développement de la démocratie participative et de la diplomatie non officielle en vue de mieux servir les intérêts du Maroc et défendre sa cause nationale auprès la société civile internationale. Cette réunion constitutive fait suite à une rencontre préparatoire tenue en décembre dernier à Dakhla, qui a été couronnée par la signature d'une convention de partenariat entre les associations du réseau, avec pour principal  objectif de promouvoir la solution politique du conflit artificiel autour du Sahara marocain sur la base de l'initiative marocaine d'autonomie dans les provinces du Sud, a-t-il ajouté.

Un coordinateur international du réseau, Abdelmounaim El Qari, est chargé d'encadrer l'action du réseau à l'étranger, a fait savoir M. Rabiti, ajoutant que ce nouveau cadre associatif œuvrera pour la multiplication des contacts avec les associations et organisations internationales et pour la formation des acteurs associatifs marocains sur la diplomatie civile et les différents aspects de la cause nationale.

Cette réunion constitutive a été marquée par l'organisation d'une conférence sur la diplomatie civile et parallèle, animée par l'ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saâd Eddine El Othmani et le  chercheur Abdelfatah El Fatihi.

A cet égard, M. El Othmani a mis en exergue l'importance croissante du rôle de la société civile dans les relations internationales, soulignant que la diplomatie parallèle est devenue un outil indéniable de médiation et de facilitation du dialogue et de la connaissance, en amont de l'action de la diplomatie officielle. Il a appelé, dans ce sens, à renforcer l'implication de la société civile pour rétablir la vérité sur la question du Sahara marocain auprès de l'opinion publique internationale, en véhiculant l'information exacte sur ce dossier et  en portant la voix du Maroc dans l'ensemble des manifestations régionales et internationales. M. El Othmani a également noté l'importance pour le nouveau réseau associatif d'organiser des sessions de formation et ateliers sur les différents volets juridiques, historiques et politiques de la cause du Sahara marocain  ainsi que sur les mécanismes de communication et de négociation nécessaires pour permettre aux acteurs de la société civile de s'acquitter de leur mission de diplomatie non officielle.

Voici en tout cas un cadre intéressant pour favoriser une plus grande participation de la société civile marocaine.