Mustapha El Khalfi : La MAP avance à pas sûrs pour devenir un acteur stratégique dans son environnement régional et continental

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-lkhalfi-Quid.ma

L’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) avance à pas sûrs dans la concrétisation des grandes orientations qu’elle s’est tracées pour devenir un “acteur stratégique” dans son environnement régional et continental et “pourquoi pas international”, a affirmé vendredi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi.

Ces orientations stratégiques de l’agence lui permettront de devenir un “acteur de poids au service des grands chantiers” lancés par le pays, notamment celui de la Régionalisation avancée, au service du citoyen, de même qu’elles consacreront son rayonnement à l’international, a souligné le ministre, qui présidait le Conseil d’Administration de la MAP au titre de la session d'août 2014.

Evoquant le contrat-programme de la MAP, le ministre a affirmé que les négociations entre la MAP et l'Etat avancent. Ce contrat-programme, dont l’adoption est prévue fin 2014, devra consolider la politique de proximité suivie par l’agence et consacrer son rayonnement tant au niveau national qu’international, pour lui permettre d’occuper une place de choix en tant que source d’information.

Le ministre de la communication n’a pas manqué, dans ce contexte, de saluer les réalisations de l’agence qui a procédé à la diversification de ses produits (vidéo, audio, infographie), affirmant que les résultats de la production audiovisuelle, qui sont d’ailleurs “très satisfaisants et prometteurs”, ont permis à l’agence de devenir un acteur au niveau de l’image, avançant ainsi sur la voie de la concrétisation du projet d'une chaine d'information.

De même, a ajouté El Khalfi, le contrat-programme de la MAP devra renforcer les capacités institutionnelles de l’agence, consolider et renforcer ses ressources financières propres, améliorer le rendement des services offerts, promouvoir les ressources humaines, pilier de ce projet ambitieux, et enfin consacrer la politique de proximité de l’agence à travers le déploiement à l’international.

El Khalfi a souligné que ce contrat-programme traduit une vision stratégique de faire de la MAP une “agence leader en Afrique et un acteur de poids au niveau international”, insistant sur la nécessité d’approfondir le dialogue social à ce sujet avec les instances syndicales et non syndicales.

S’agissant des points à l’ordre du jour du CA, le ministre a indiqué que la réunion devra examiner pour approbation notamment le principe de création d’un Conseil paritaire de Gestion, similaire à celui du Conseil de la Rédaction déjà crée. Ce Conseil paritaire de Gestion destiné au personnel non journaliste se veut une force de proposition pour développer le travail de l’agence et un outil consacrant la bonne gouvernance.

Intervenant lors de ce Conseil, le Directeur Général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, a affirmé que l’année 2013 a consacré la vision stratégique de l’agence en traduisant sur le terrain les grands projets arrêtés par la MAP qui se fixe ''une ambition de profil élevé''.

En Effet, a dit Hachimi Idrissi, ''la MAP ambitionne un leadership au Moyen Orient et en Afrique et une émergence au niveau international'', soulignant que la réalisation de cet objectif nécessite de réunir les ressources nécessaires. Il s’agit notamment, a ajouté le DG de la MAP, de doter les pôles internationaux de la MAP de moyens humains et matériels, de diversifier les produits de l’agence et de consacrer la proximité avec les clients.

Selon Hachimi Idrissi, la MAP ambitionne aussi, dans sa vision stratégique, de disposer de ressources humaines qualifiées dotées d’un système de rémunération qui soit juste et motivant.

De même, a-t-il dit, cette vision nécessite une organisation de l’administration, évoquant la modification substantielle intervenue dans l’organigramme de la MAP avec la nomination d’un secrétaire général et d’un Directeur des ressources humaines.

Evoquant les chantiers lancés par la MAP, Hachimi Idrissi a expliqué qu’ils ont concerné, entre autres, la diversification des produits, la mise en place d’un certain nombre de pôles et l’ouverture prochaine d’autres structures similaires ainsi que l’amélioration de la productivité (dépêches, reportages vidéo et audio, infographies..), ajoutant que ces chantiers sont l’expression pratique de l’ambition affichée par la MAP.

L’année 2013 a été aussi marquée par l’amélioration et la généralisation des prestations sociales à tout le personnel de la MAP, a indiqué Hachimi Idrissi, affirmant que la Fondation MAP est devenue ''le bras exécutif de la question sociale''.

L’année écoulée a connu aussi une réflexion profonde autour du contrat-programme de la MAP, a-t-il dit se félicitant du soutien acquis de l’Etat.

Les autres intervenants représentant les différents départements ministériels ont été unanimes à saluer la mission de la MAP, ainsi que ses réalisations et les orientations stratégiques qu'elle s'est tracées. Ils ont également salué les avancées de la MAP ces dernières années et réaffirmé que la concrétisation des chantiers de la MAP nécessite la conjugaison de efforts de l'ensemble des intervenants, particulièrement le ministère de tutelle et celui des Finances.

Plusieurs points sont inscrits à l'ordre du jour du Conseil d'Administration de la MAP, notamment l'examen du bilan d'activités, du rapport financier au titre de l'exercice 2013, du rapport relatif à l'audit comptable et financier au titre de l'exercice 2013, le principe de mise en place d'un conseil paritaire de gestion de la MAP, et le projet du règlement des marchés propres à la MAP.