Nabil Benabdallah : « Le gouvernement appartient à Sa Majesté »

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

nabil-bena-abdelah

Nabil Benabdallah n’a de cesse de faire couler beaucoup d’encre. Cette fois-ci, c’est sa déclaration inopinée, lors de l’émission Moubachara Maâkoum, qui a entraîné une véritable levée de boucliers au sein du gouvernement et parmi l’opposition : « Le gouvernement actuel appartient à Sa Majesté, comme ceux qui l’ont précédé et ceux qui lui succéderont », avait-il dit.

Durant l’émission télévisée, Moubachara maâkoum, diffusée le mercredi 17 août et suite aux remontrances du secrétaire général de l’Istiqlal, Hamid Chabat sur les maigres réalisations du gouvernement de Benkirane, Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS et ministre de l’Habitat, a déclaré que « le gouvernement actuel est celui de Sa Majesté », précisant que « c’était également le cas des précédents gouvernements et ce sera, sans aucun doute, le cas des gouvernements qui lui succèderont ».

Nabil Benabdellah a ainsi ajouté que l’opposition se contente de critiquer sans proposer pour autant d’alternatives. Suite à quoi, Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP, a répliqué, narquois, que l’opposition également appartient à sa majesté.

Prenant le relais, Adil Ben Hamza, porte-parole officiel du parti de l’Istiqlal a rétorqué en accusant le gouvernement actuel de dissimuler l’échec de sa gestion de la politique publique derrière le statut politique du souverain, précisant que la nouvelle constitution est pourtant claire là-dessus.

Rappelons que les deux derniers discours du roi, qui après avoir lui-même constaté un dysfonctionnement dans la mise en œuvre de la politique gouvernementale, par les différents acteurs nationaux et locaux, d’une politique publique effective, a incité le gouvernement à suivre une approche de gestion axée sur les résultats.