Un soldat marocain accusé de communiquer via les médias sociaux avec l’organisation de l’État islamique

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
arrestation-de-2-dangereux-criminels-recherchés-en-France

Un soldat marocain a été accusé par les autorités d’être entré en contact avec l’organisation de l’Etat islamique par le biais de Facebook et de Twitter.

Selon les premiers résultats de l’enquête de la direction générale de la surveillance du territoire (DST), un soldat marocain, âgé de 31 ans, affecté au Sahara et d’origine de Rabat, a été interpellé dimanche 31 août par la police judiciaire, laquelle a confisqué son smartphone ainsi que son ordinateur portable afin de déterminer avec exactitude la nature de ses communications avec l’EI.

Cette affaire est loin d’être un cas isolé. Une vague d’enquêtes a été lancée par les autorités qui ont jusque là interpellées un bon nombre d’individus suspectés de communiquer avec l’organisation de l’état islamique, notamment les quatre prisonniers salafistes de Meknès, ou encore les deux étudiants qui avaient agité le drapeau de l’EI lors d’un match de handball à Settat.