Appel à un mécanisme de concertation : Rabat relance Alger

5437685854_d630fceaff_b-
237
Partager :

PLUSIEURS DEMARCHES, FORMELLES ET INFORMELLES, ENTREPRISES VAINEMENT, DIX JOURS DURANT, AFIN D'ETABLIR UN CONTACT AVEC LES AUTORITES ALGERIENNES A UN NIVEAU MINISTERIEL. VAINEMENT

NASSER BOURITA, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE, A EU CE LUNDI AU SIÈGE DU MINISTÈRE À RABAT, UN ENTRETIEN AVEC L'AMBASSADEUR ALGERIEN POUR REITERER LA DEMANDE DU MAROC AUX AUTORITES ALGERIENNES DE FAIRE CONNAITRE, OFFICIELLEMENT, LEUR REACTION A L'ENDROIT DE L'INITIATIVE ROYALE POUR L'ETABLISSEMENT D'UN MECANISME POLITIQUE BILATERAL DE DIALOGUE ET DE CONCERT

DANS UN COMMUNIQUE ? LE MINISTERE A INDIQUE QUE « LE MAROC NE PEUT QUE REGRETTER QUE CETTE INVITATION N'AIT PAS ENCORE CONNU LA REACTION ESCOMPTEE, ALORS MEME QU'ELLE A TOUJOURS ETE DEMANDEE PAR L'ALGERIE ELLE-MEME. MALGRE CE CONSTAT, LE ROYAUME RESTE OUVERT ET OPTIMISTE QUANT AU FUTUR DES RELATIONS ENTRE LES DEUX PAYS FRERES ».

« AU MOMENT OÙ, AJOUTE LE COMMUNIQUÉ, LES AUTRES FORMULES (CADRE REGIONAL, INTERMEDIAIRES …) SE SONT REVELEES INFRUCTUEUSES, LE MAROC ESPERE TOUJOURS QUE LES CONTACTS HUMAINS DIRECTS SAURONT APPORTER LA REPONSE APPROPRIEE AUX DIVERGENCES BILATERALES ».

CETTE RENCONTRE INTERVIENT APRES PLUSIEURS DEMARCHES, FORMELLES ET INFORMELLES, ENTREPRISES VAINEMENT, DIX JOURS DURANT, AFIN D'ETABLIR UN CONTACT AVEC LES AUTORITES ALGERIENNES A UN NIVEAU MINISTERIEL .

PAR AILLEURS, SOULIGNE LE MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MAROCAIN, « LE MAROC A PRIS NOTE DE LA LETTRE DU SECRETAIRE GENERAL DE L'UNION DU MAGHREB ARABE, EN DATE DU 23 NOVEMBRE, INFORMANT DES DEMANDES TUNISIENNE ET ALGERIENNE APPELANT A LA TENUE D'UNE REUNION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DE L'UMA ».

« A CET EGARD, M. BOURITA A PRECISE QUE LA DEMANDE ALGERIENNE EST SANS RAPPORT AVEC L'INITIATIVE ROYALE. CELLE-CI EST PUREMENT BILATERALE, ALORS QUE LA DEMARCHE ALGERIENNE S'INSCRIT DANS LE CADRE DE LA RELANCE DE LA CONSTRUCTION REGIONALE ».

« NEANMOINS, LE MAROC NE PEUT QUE DOUTER QUE CETTE 35EME REUNION MINISTERIELLE PUISSE PARVENIR A DES RESULTATS TANGIBLES, DIFFERENTS DES 34 PRECEDENTES, EN L'ABSENCE D'UNE BONNE PREPARATION ET D'UN DIALOGUE DIRECT RESPONSABLE ENTRE DEUX ETATS MEMBRES DE L'UMA » CONCLUT LE COMMUNIQUE.