Après sa participation au sit-in de Centrale, Daoudi démissionne

5437685854_d630fceaff_b-
384
Partager :

Lors d’une réunion exceptionnelle du secrétariat général du PJD qui a eu lieu dans la soirée de ce mercredi 6 juin, Lahcen Daoudi a présenté sa démission de son poste de ministre délégué chargé des affaires générales

Cette décision intervient suite à la participation de Daoudi, la veille (mardi 5 juin), au sit-in des salariés de Centrale Danone devant le parlement de Rabat. Cette apparition surprise de Daoudi filmée et partagée sur les réseaux sociaux n’avaient, pour ainsi dire, pas plu à beaucoup. Le chef du gouvernement lui-même l’avait contacté et ses services avaient fait part de son « mécontentement ».

El Othmani a, en effet, appelé Lahcen Daoudi pour lui demander des explications sur sa participation à cette manifestation.

Ainsi, le secrétariat général du PJD a déclaré, après la réunion d’urgence, avoir « pris acte de la demande de Lahcen Daoudi de démissionner du gouvernement ».

Il a également souligné que « la participation du frère Lahcen Daoudi à la manifestation en question est une mauvaise évaluation et un comportement inapproprié » avant d’ajouter : « le secrétariat général apprécie à sa juste valeur la réaction de Lahcen Daoudi consistant à assumer la responsabilité de ses actes et à demander d'être libéré de ses fonctions ministérielles ».

Par ailleurs, selon Le 360, Daoudi a participé aux travaux du conseil du gouvernement de ce jeudi 7 juin. Le journal a indiqué qu’une source proche du gouvernement lui a fait savoir que cette participation de Daoudi au conseil du gouvernement était normale dans la mesure où sa démission n’a pas encore été remise et qu’elle doit entrer en vigueur que si elle est acceptée par la plus haute autorité du pays, notamment le roi Mohammed VI.