Aujjar : Le régime de la détention préventive sera soumis à un contrôle

5437685854_d630fceaff_b-
155
Partager :

Mohamed Aujjar, ministre de la justice a indiqué ce lundi 25 juin que le régime de la détention préventive allait être soumis à un contrôle

Dans une déclaration à Le360, Aujjar a affirmé : « nous allons doter les magistrats d’un système informatique performant qui permettra un traitement des dossiers n’ayant pas fait l’objet d’un verdict définitif ».

Cette mesure a pour but de permettre aux magistrats de mieux gérer cette catégorie de détenus qui représentent 44,5% de la population carcérale du pays, selon Le360.

Toujours selon la même source, Aujjar est revenu sur l’instance de Mohamed Abdennabaoui, président du parquet, pour présenter son rapport annuel sur la politique pénale devant le parlement. Mohamed Aujjar a affirmé que « la loi sur le conseil du pouvoir judiciaire et sur le parquet général ne stipule pas que le président du parquet ait l’obligation de venir devant les élus de la nation ».

Le journal indique qu’Abdellatif Ouahbi du PAM a estimé que le rapport pénal devrait être présenté par Moustapha Farès, vice-président du pouvoir judiciaire et non par Mohamed Abdennabaoui.