Bourita : La réforme de l’UA, une priorité pour le Maroc

5437685854_d630fceaff_b-
386
Partager :

La réforme de l’Union Africaine (UA) constitue une priorité pour le Maroc, a indiqué le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita  

«Le processus de réforme de l’UA constitue une priorité pour le royaume du Maroc car une UA réformée sera un catalyseur pour la coopération intra-africaine, que le Maroc a choisie comme pièce maitresse de ses relations dans le continent», a dit Bourita dans une interview publiée dans un rapport sur le CPS élaboré par l’Institut des études sécuritaires (ISS, basé à Pretoria/Afrique du Sud).

Rappelant que la vision du roi Mohammed VI pour l’émergence de l’Afrique est claire, le ministre a indiqué que le royaume souhaite partager avec les partenaires africains son expertise et son savoir-faire dans plusieurs domaines comme ceux de la paix et la sécurité, le développement durable, la migration et les changements climatiques.

Saluant l’action menée par le président rwandais Paul Kagamé, en sa qualité de leader du processus de réforme de l’UA, Nasser Bourita a souligné que le Maroc estime que l’UA se trouve à la croisée des chemins.

«Nous estimons qu’il est temps de favoriser l’émergence d’une Afrique efficace et efficiente», a-t-il dit, relevant que le Maroc dispose d’une importante expérience en matière de diplomatie multilatérale.

«Nous pensons que la réforme de l’UA doit se faire selon une approche holistique et claire en raison des défis et des menaces multiples que le continent doit relever dans les domaines de la paix, la sécurité et le développement durable», a ajouté le ministre, soulignant que la réforme de l’UA doit se faire dans le cadre d’un processus consensuel.