Boutayeb et le ministre ghanéen de la sécurité veulent renforcer la coopération sécuritaire

5437685854_d630fceaff_b-
371
Partager :

Le renforcement de la coopération sécuritaire entre le Maroc et le Ghana a été au centre des entretiens qui ont eu lieu, ce mardi 10 octobre à Rabat, entre le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Noureddine Boutayeb, et le ministre de la sécurité nationale de la république du Ghana, Albert Kan Daapah

"Nous avons convenu de partager, autant que possible, les informations et les renseignements qui nous sont utiles", a déclaré Kan Daapah à la presse à l’issue de sa réunion avec Boutayeb.

"Dans le monde d'aujourd'hui, les renseignements que vous refusez à votre ami sont ceux qui viennent vous chasser dans votre propre pays", a-t-il dit, soulignant que "le Ghana a bénéficié d'un soutien et d'une aide considérables du Maroc" en matière de sécurité nationale.

Il s’est dit "très encouragé" par les assurances qu’il a reçues du ministre délégué, sa volonté de continuer à soutenir le Ghana, outre le besoin d'assistance mutuelle. 

En guise d’exemple ultime du soutien marocain au Ghana, le ministre a rappelé la visite effectuée par le souverain au Ghana: "Nous avons déjà été bénis par une visite du roi Mohammed VI dans notre pays; une faveur que nous n'oublierons jamais".

Le haut responsable ghanéen a saisi l’occasion pour remercier Boutayeb et le peuple marocain pour "le soutien continu" accordé au Ghana et qui dépasse le volet sécuritaire pour englober d'autres domaines de coopération bilatérale. 

Il a indiqué, à cet effet, que nombre d’étudiants ghanéens sont installés au Maroc à la faveur de bourses gratuites qui leur ont été allouées par le royaume.