El Malki s’entretient avec le président de la chambre des représentants néo-zélandais

5437685854_d630fceaff_b-
149
Partager :

Le président de la chambre des représentants, Habib El Malki, s'est entretenu, ce jeudi 13 septembre à Wellington, avec son homologue néo-zélandais, Trevor Mallard sur les moyens de renforcer la coopération entre les institutions parlementaires des deux pays

Lors de cette rencontre, tenue en présence de l'ambassadeur du Maroc en Nouvelle-Zélande avec résidence à Canberra, Karim Medrek, le président de la chambre des représentants a souligné que les deux pays partagent des relations de qualité bien qu’ayant été établies il y a seulement 25 ans, indique un communiqué de la Chambre des représentants.

Les dernières consultations politiques bilatérales, qui ont eu lieu en mars 2018, ont insufflé une nouvelle dynamique à ces relations, a-t-il estimé, formant l’espoir que la coopération économique se consolidera davantage dans les domaines de l’agriculture, du tourisme et des énergies renouvelables, grâce à la concordance des choix opérés par les deux pays dans ces secteurs.

Une coopération trilatérale Nouvelle Zélande-Maroc-Afrique est à envisager, a indiqué El Malki, étant donné que les deux pays sont appelés à jouer un rôle plus important dans leurs régions respectives.

Invitant son homologue néo-zélandais à effectuer une visite au Maroc, El Malki a estimé que "les groupes d’amitié constituent de précieux vecteurs de collaboration permettant une meilleure connaissance de nos réalités respectives", et souligné l’importance d’encourager les échanges et les visites entre ces groupes.

De son côté, le président de la chambre des représentas néo-zélandais a partagé la volonté exprimée par son homologue marocain de porter la coopération entre les deux pays au niveau qui correspond à leur potentiel.

Mallard s’est également dit honoré par la visite dans son pays d’une délégation parlementaire marocaine de haut niveau, promettant de programmer une visite au royaume dans les plus proches délais.

El Malki a, par ailleurs, assisté à une séance du parlement néo-zélandais consacrée aux questions orales, qui s’est déroulée en présence du vice-premier ministre et du ministre des affaires étrangères de la Nouvelle-Zélande.

Lors de cette séance, El Malki a été solennellement salué comme invité de marque, avec les membres de sa délégation, par l’assemblée néo-zélandaise.

Le président de la chambre des représentants a également pris part à une réunion avec les membres de la commission des affaires étrangères, de la défense et du commerce, qui ont montré un intérêt pour l’accord de libre-échange Maroc-États-Unis.

El Malki a mis en exergue l’ouverture de l’économie du Maroc, qui a accueilli le sommet du GATT en 1994, ayant donné naissance à l’Organisation Mondiale du Commerce. « L’ALE avec les États-Unis, a-t-il ajouté, a mis en avant la priorité que le Maroc accorde à l’amélioration de sa compétitivité et de la qualité de sa production (...) ».

De plus, les membres de la Commission des Affaires étrangères, de la défense et du commerce ont été dûment informés sur les réformes constitutionnelles mises en œuvre au royaume et qui ont permis d’associer davantage le citoyen au processus de prise des décisions le concernant, en régissant démocratiquement ses droits et ses obligations.

Lors de cette visite de travail et d’amitié à Wellington, El Malki est accompagné d’une importante délégation parlementaire comprenant Mhamed Chrourou, président du groupe Modernité et Authenticité à la Chambre de représentants, de Toufik Kamil, président du groupe du Rassemblement constitutionnel, de Nouredin Moudian, président du groupe Istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme et de Mohamed Moubdi, président du groupe Haraki.