El Malki vante les relations que le Maroc entretient avec le Chili

5437685854_d630fceaff_b-
271
Partager :

Le président de la chambre des représentants, Habib El Malki, qui a représenté le roi Mohammed VI à la cérémonie d'investiture du président chilien Sebastián Piñera, a indiqué que ses entretiens avec le nouveau locataire du Palais de la Moneda ont été l'occasion mettre en avant la qualité des relations excellentes entre le royaume du Maroc et la République du Chili

El Malki a dit que "le roi m'a fait l'immense honneur de le représenter à la cérémonie d'investiture du président chilien", soulignant que ses entretiens avec ce dernier, samedi à Santiago, "ont été l'occasion de rappeler la qualité des relations excellentes entre le royaume du Maroc et la République du Chili" et d’aborder "plusieurs sujets dont la promotion de la coopération dans les domaines économique et commercial".

Et d’ajouter que "les deux parties ont également mis en avant l'engagement du Maroc et du Chili pour une action commune dans le cadre du multilatéralisme pour la promotion des droits humains et une plus grande intégration au niveau des continents africain et latino-américain".

Lors de ses entretiens, "le président Sebastián Piñera m'a chargé de transmettre au roi ses souhaits de bonheur, de santé et de prospérité pour le peuple marocain", a affirmé le président de la chambre des représentants.

Samedi, El Malki a été reçu à Santiago par le nouveau locataire du Palais présidentiel de la Moneda.

Lors de cette audience, El Malki, qui été accompagné de l’ambassadrice du Maroc au Chili, Kenza Elghali, a présenté au nom du royaume du Maroc au président chilien, investit officiellement dans ses fonctions dimanche au siège du Congrès à Valparaiso, ses expressions de plein succès dans l’accomplissement de sa mission à la tête de la magistrature suprême de son pays.

Lundi, El Malki s’est entretenu, à Santiago, avec la présidente de la chambre des députés de la république du Chili, Maya Fernández Allende.

Les Chiliens avaient clôturé l’année 2017 en procédant à l’élection, dimanche 17 décembre dernier, du nouveau président de la république pour les quatre années à venir.

Avec une forte majorité, le candidat de Chili Vamos (Chili en Avant, droite) Sebastián Piñera avait surclassé son adversaire du jour Alejandro Guillier, porte drapeau de la Force de la Majorité (gauche), succédant ainsi à la présidente sortante Michelle Bachelet.