France : Une mission parlementaire sur la politique d'attribution des visas

5437685854_d630fceaff_b-
383
Partager :

Paris - La Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée Nationale vient de mandater une mission parlementaire sur la politique française d'attribution des visas et le député M'jid El Guerrab en a été désigné rapporteur.

M’jid El Guerrab, député de la 9ème circonscription des Français établis hors de France (Maghreb et Afrique de l’Ouest), aura pour prérogatives d’auditer l’ensemble des acteurs concernés par cette thématique (attribution des visas) dont le nombre de demandes est en hausse constante (demandeurs de visas, centres de demandes de visas, ministères, consulats, préfectures, Campus France, Direcctes, OFII, universités, opérateurs touristiques etc…), indique un communiqué.

À l’issue de plusieurs semaines de consultation sur le terrain et d’auditions, des pistes d’amélioration seront présentées dans le processus d’attribution dans ce qui constitue « la première vitrine de notre pays pour nos partenaires étrangers désirant se rendre en France pour : visiter, étudier ou travailler », précise la même source.

« Aujourd’hui de nombreux postes consulaires (français) connaissent de grandes difficultés dans l’attribution de simples rendez-vous pour déposer les dossiers de demandes. De plus, l’attribution et la durée d’attribution semble parfois irrationnelles, ce qui pose de graves difficultés à nos concitoyens qui pour beaucoup possèdent de la famille ou des proches à l’étranger », a indiqué le député français, relevant que « cette année encore, dans le cadre des études universitaires en France, certains étudiants se sont encore trouvés sans visa après le début de leur année de scolarité ».

De même, « nombre d’entrepreneurs, de forces vives économiques ne comprennent pas pourquoi il réside encore autant de blocages dans l’attribution des visas pour venir créer, produire ou investir en France », souligne M’Jid El Guerrab.

En tant que député, M’jid El Guerrab affirme être « régulièrement saisi de ce problème », comme l’ensemble de ses collègues.

En novembre dernier, la « Commission stratégique des visas », une instance regroupant les ministères français de l’Intérieur et de l’Europe et des Affaires étrangères, avait annoncé, lors de son installation, que la délivrance des visas sera dématérialisée sous deux ans dans l’objectif d'assurer une gestion plus efficace.

«La Commission stratégique des visas a décidé, dans un contexte de progression du nombre de visas délivrés, qui témoigne de l’attractivité de la France, de la mise en place de nouveaux mécanismes de coordination entre le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour assurer un suivi plus étroit de la délivrance des visas, en particulier dans les consulats situés dans les pays où sont délivrés le plus grand nombre de visas », avaient indiqué les deux ministères dans un communiqué conjoint.

Créée le 6 novembre dernier par le Comité interministériel sur l’immigration et l’intégration, la Commission stratégique des visas est chargée d’examiner et d’arrêter des mesures et orientations en matière de politique des visas au regard de trois objectifs fixés à savoir la prévention du risque sécuritaire, la maîtrise des flux migratoires et la promotion de l’attractivité et des échanges.