Hamid Chabat expulsé du siège de l'UGTM par la police

5437685854_d630fceaff_b-
362
Partager :

Des affrontements ont eu lieu, ce lundi 10 juillet, entre les partisans de Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l'Istiqlal et les forces de l'ordre

 

Les policiers ont, ainsi, appliqué un jugement du tribunal de première instance de Rabat, sommant la branche dirigée par Kafi Cherrat d'évacuer le siège du bras syndical de l'Istiqlal au profit du courant dirigé par Enâam Mayara. Ce dernier avait, en effet, saisi la justice pour faire évacuer le siège de l'UGTM, occupé par son prédécesseur. Ce que les policiers ont exécuté, manu militari.

Chabat et les autres militants, qui ont dénoncé l'arsenal policier mis en place pour l'application de cette décision, se sont alors mis à scander des slogans. Par la suite, des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré Chabat et son épouse conduits par la force vers la sortie du siège du syndicat.

Pour rappel, Hamid Chabat avait déclaré, le 8 juillet dernier, que des figures de l'Istiqlal "utilisent le roi et le palais" pour l'écarter de son poste. Chabat est même allé jusqu'à affirmer qu'il dispose d'enregistrements dans lesquels un proche de Hamid Ould Rchid affirme que le secrétaire général du PI est "mal aimé par le roi et l'Etat".