Hezbollah-Polisario : L’Algérie continue de nier

5437685854_d630fceaff_b-
2305
Partager :

Al Ahdath Al Maghribia a publié, ce mardi 15 mai, un article dans lequel il analyse l’insistance de l’Algérie à démentir les preuves apportées par le Maroc concernant les relations entre le Hezbollah et le Polisario

Le quotidien arabophone rappelle ainsi que la diplomatie algérienne avait déclaré, le 13 mai dernier, que son pays condamnait fermement et rejetait les propos irresponsables de Nasser Bourita, ministre marocain des affaires étrangères et de la coopération internationale.

En effet, Bourita avait révélé au magazine Jeune Afrique l’identité des responsables du Hezbollah qui se sont rendus pendant des années en Algérie. Le ministre avait même indiqué les endroits où avaient lieu leurs réunions avec le Polisario et ce en présence d’agents algériens.

L’Algérie, de con côté, a riposté et évoqué une campagne virulente menée par le royaume contre elle.

Pour rappel, après la décision de rompre ses liens avec l’Iran, les autorités algériennes ont publié un communiqué qualifiant les propos de Nasser Bourita à ce sujet d’ « infondés ».

De son côté, le royaume avait répondu que « le Maroc comprend l’embarras de l’Algérie, son besoin d’exprimer sa solidarité avec ses alliés du Hezbollah, de l’Iran et du Polisario, et sa tentative de nier son rôle occulte dans  cette action contre la sécurité nationale du royaume.