Hors visas, la relation Maroc-Espagne, une politique d’Etat

5437685854_d630fceaff_b-
293
Partager :

Lors de sa visite, lundi au Maroc, le chef de la diplomatie espagnole, Josep Borrell s’est félicité des bonnes relations qui existent entre son pays et le Royaume. Au cours de son séjour il a passé avec les responsables marocains l’essentiel des relations entre les deux royaumes, sachant que la question des visas qui touche beaucoup plus aux rapports humains a été la plus visible des citoyens.

Qualifiée de politique d’Etat par le ministère espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, la relation Maroc-Espagne se base « sur l’engagement de construire un partenariat stratégique global » et durable. Des deux côtés, cet engagement se traduit par le renforcement des échanges commerciales, une coopération exemplaire dans le domaine de la gestion des flux migratoires et la coopération antiterroriste entre autres.

"L’Espagne est le premier partenaire commercial du Maroc et les deux pays sont liés par des relations très solides " met en évidence le Communiqué du ministère des Affaires étrangères de Madrid.

Dans une dynamique de consolider les relations entre les deux pays, certaines mesures ont été annoncé ce lundi par Josep Borrell, le chef de la diplomatie espagnole.
L’Espagne souhaite que le Royaume et l’Union européenne soient liés par "des relations les plus étroites possibles au bénéfice mutuel" des deux parties. Cela permettrait au Maroc d’avoir, entre autres, des perspectives d’échanges commerciales avec l’Europe, des transferts de technologie etc.

Josep Borrell s’est également engagé à améliorer ses prestations consulaires au Maroc. Face à la croissante demande de visas Schengen auprès des consulats d’Espagne au Royaume. Il a reconnu que le système consulaire espagnol est « débordé ». « Nous sommes débordés (…). Cette année nous recevrons 250.000 demandes de visas », a expliqué le ministre espagnol, promettant que les services consulaires espagnols dans le Royaume feront de leur mieux pour surmonter cette situation en précisant, dans ce sens, qu’un nouveau système de demande de rendez-vous sera mis en place pour raccourcir les délais d’attente.