La MAP à l’horizon 2021

5437685854_d630fceaff_b-
565
Partager :

Les journalistes et le top management de la MAP, qui étaient en conclave durant trois jours à Agadir, ont fait le pari de s’approprier et concrétiser la nouvelle vision stratégique de l’Agence Marocaine de Presse par l’innovation et la progression sur la voie des nouveaux métiers de l’information qui contribuent au rayonnement de l’agence.

« Notre conviction est ferme que l’adhésion de tout l’établissement à la nouvelle stratégie déclinée par le directeur général, Khalil Hachimi Idrissi, pour les cinq prochaines années, est incontournable pour renforcer le leadership continental et régional de l’agence et consolider son rayonnement international », ont affirmé, ce jeudi 13 avril, des journalistes de la MAP au terme d’une série d’ateliers portant sur les volets essentiels du processus de modernisation de l’agence.

Organisé dans le cadre d'un séminaire portant sur le thème: "MAP, 40 leaders pour demain", ce séminaire, animé par des coachs, tend à la modernisation des modes de gestion et à la promotion de la qualité et de la culture de la performance.

Le directeur général de la MAP a relevé, à l'occasion d'une cérémonie de remise des attestations de participation au séminaire, l'importance de la dynamique engagée par l'agence et le rôle qui échoit, pour la mettre en œuvre et la réussir, à l'élite des cadres et collaborateurs à différents niveaux.

Pour Omar Errouch, chef du service anglais, cette adhésion passe aussi par le renforcement de la culture de l'entreprise et la consolidation du leadership pour pouvoir « innover et progresser ensemble pour assurer les changements ».

« Le développement d'une politique audacieuse des ressources humaines constitue un atout majeur pour relever de tels challenges », a soutenu Errouch, également représentant du personnel journaliste au sein de la MAP.

Dans son bilan des quatre ateliers portant sur la communication, la gestion des conflits, l'organisation d'entreprise et le leadership, Jalila Ajaja, rédactrice en chef internationale, a mis en valeur, pour sa part, l'importance de consolider le sentiment d'appartenance à la MAP afin de fédérer toutes ses compétences et ses énergies autour de la nouvelle vision stratégique.

Pour cette professionnelle qui est dans le domaine du journalisme depuis plus de vingt ans, le succès des chantiers ambitieux de modernisation engagés par la MAP pour être au diapason de l'univers du digital et des nouveaux métiers de l'information, passera aussi par la politique de formation et de recrutement adaptée et ciblée.

« Cette politique doit être pleinement en phase avec les objectifs stratégiques et permet de développer les réflexes professionnels, notamment ceux des nouveaux métiers », a estimé Jalila Ajaja, dont le poste reflète aujourd'hui les avancées de la politique genre poursuivie au sein de l'Agence avec pour ambition d'instaurer une réelle parité à tous les niveaux de la responsabilité.

Même plaidoyer en faveur de la valorisation du capital humain de la part de Naoufal Ennahari, de la rédaction en chef multimédias, lequel a insisté sur l'importance d'assurer des plans de carrière pour mettre en œuvre le déploiement intégral envisagé du réseau de la MAP à travers les pôles internationaux ainsi qu'au niveau régional pour accompagner la politique de régionalisation avancée.

Naoufal Ennahari, qui a déjà alterné travail au siège et à Washington, a estimé utile de favoriser les conditions d'accompagnement des professionnels afin qu'ils puissent accomplir, dans les meilleures conditions, leur mission aussi bien au Maroc qu'à l'étranger.

Parmi les jeunes cadres de la MAP, Malika Mojahid, du service Economie et Finances, et Bouchra Azour, secrétaire de rédaction au Pôle régional de Rabat, dont la direction est assurée par Lamiaa Dakka, ont jugé impératif de mettre davantage l'accent sur la formation dans les nouveaux métiers de l'information, notamment l'audiovisuel, qui constitue un cheval de bataille dans la stratégie MAP21.

Les transformations que vit le monde des médias aujourd'hui requièrent, outre le développement du cœur du métier de l'agence, une diversification des produits, ont-elles souligné.

La MAP peut aujourd'hui être fière de son capital humain, notamment ses jeunes cadres, et du cap stratégique qu'elle a défini pour les années à venir, porté par un management engagé, une ambition partagée et un professionnalisme reconnu.

« Aujourd'hui, nous sommes fiers de notre agence dans laquelle la dignité a un sens, dans laquelle le professionnalisme a un sens et dans laquelle le journalisme, notre métier, a un sens », s'est réjoui Hachimi Idrissi.