Le directeur de l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat limogé

5437685854_d630fceaff_b-
1454
Partager :

Ayant tardé à expédier une aide médicale à l’hôpital « Azzahra », dans la bande de Gaza, le directeur de l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat a été limogé, suite à une colère royale

L’hôpital de campagne médico-chirurgical« Azzahra » de Gaza, géré par les Forces armées royales avait besoin de l’aide médicale du Maroc. Mais cette expédition a tardé. De ce fait, la colère royale s’est abattue sur le directeur de l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat, un Colonel major, qui a été limogé. Pourtant, c’est d’une bonne réputation qu’il jouissait, grâce à sa bonne gestion de ce centre hospitalier.

Le retard aurait été causé, en réalité, par un entrepôt de Casablanca, qui aurait refusé de livrer le matériel réclamé par l’hôpital militaire, car ils n’avaient reçu aucune demande écrite et approuvée par le Colonel major. En effet, le directeur de l’hôpital militaire Mohammed V aurait tardé à désigner la nature du matériel médical demandé, plus précisément, le matériel utilisé dans les maladies cardiovasculaires. Mis devant les faits, les personnes chargées de la livraison ont avisé le cabinet royal. Suite à cela, un autre militaire a remplacé l’ancien directeur. Le nouveau directeur de l’hôpital militaire, un General, a lui, finalement, rattrapé le retard.

Rappelons qu’il y a quelques années, le Maroc avait déployé un hôpital de campagne médico-chirurgical dans le Sud de Gaza, en Palestine. Les équipes médicales et paramédicales qui y ont été envoyées ont reçu des formations de haut niveau au sein des institutions médicales des Forces armées royales.