Le général algérien Gaïd Salah en ''manœuvres'' aux frontières avec le Maroc

5437685854_d630fceaff_b-
1214
Partager :

Alors que l’Algérie se démène pour sortir d’une crise politique majeure à la suite des marées humaines sorties dans les rues des villes algérienne pour rejeter dans un premier temps d’un cinquième mandat pour le président sortant avant de se transformer en rejet de tout le système en place, « Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) » a quitté Alger pour trois jours. Destination Béchar pour d’effectuer à compter de ce lundi, « une visite de travail et d'inspection à la 3e Région militaire  » [frontalière avec le Maroc NDLR]. « Lors de cette visite, il supervisera l'exécution d'exercices tactiques avec munitions réelles au niveau des trois Secteurs opérationnels » précise le communiqué qui ajoute que le général algérien «tiendra également des réunions d'orientation avec les cadres et les personnels des unités de la 3e Région militaire».

Pour rappel, l’armée algérienne a effectué, en septembre 2018, dans la même région qui abrite les camps de Tindouf, des manœuvres à tirs réels baptisées Iktissah (qui peut être traduit par envahissement, mais retenue dans la traduction officielle par ‘’Balayage 2018’’). Nombre d’observateurs y ont vu une manœuvre en direction du Maroc, « en particulier, selon la presse algérienne, après que Rabat a réceptionné un lot de chars américains de type Abrams dernier cri ».