Le gouvernement n’a plus d’yeux que pour Al Hoceima

5437685854_d630fceaff_b-
1163
Partager :

Saâd Eddine El Othmani a présidé ce lundi 5 juin au siège de son département, une réunion élargie consacrée à l’état d’avancement des projets de développement inscrits dans le cadre du programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »

Au cours de la réunion, le chef du gouvernement a fait savoir que le gouvernement attache un intérêt et un suivi particuliers à ces revendications et aux programmes de développement à Al Hoceima. Il a souligné que le gouvernement avait un devoir d’écouter et de se pencher sur ces revendications légitimes, de même que celles exprimées dans les autres villes du royaume. Le gouvernement a le devoir d’œuvrer et de répondre aux revendications dans les limites des moyens disponibles, a-t-il ajouté.

A cette fin, El Othmani a fait savoir qu’il est nécessaire d’adopter et de généraliser une approche de développement fondée sur l’écoute des citoyens et leur implication dans le choix et la mise en place des programmes de développement. Selon le chef de gouvernement, il est impératif d’assurer le suivi des chantiers et programmes de développement régionaux et locaux de façon régulière et efficace pour une accélération du rythme de leur exécution.

Des ministres ont également saisi cette rencontre pour présenter des exposés portant sur le taux d’avancement des différents projets de développement programmés en faveur de la population.

Pour leur part le président et les membres du bureau du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, ainsi que les parlementaires de la région, ont mis l’accent sur la nécessité de conférer à la dimension politique la place qui lui revient dans le traitement de la situation dans la province en consolidant le rôle des institutions de médiation, en l'occurrence les partis politiques, les syndicats et les associations, outre le renforcement des initiatives de communication avec la population et les différents acteurs en leur fournissant les informations nécessaires.