Le Maroc et l’Espagne entendent renforcer leurs relations de partenariat à tous les niveaux

5437685854_d630fceaff_b-
538
Partager :

Le ministre des Affaires étrangéres et de la coopération, Salaheddine Mezouar et son homologue Alfonso Dastis ont souligné, ce lundi 13 février que le Maroc et l’Espagne sont deux pays amis et voisins animé « plus que jamais d’une ferme volonté pour développer et diversifier leurs relations de partenariat à tous les niveaux ».

« L’Espagne et le Maroc entretiennent des relations exemplaires sur tous les plans et notre intention et détermination est de les approfondir et les renforcer dans l’avenir », a dit Alfonso Dastis au terme d’une réunion avec Mezouar, mettant l'accent sur l’ « intensité et la profondeur » marquant actuellement les relations bilatérales.

Le chef de la diplomatie espagnole, qui effectue sa première visite officielle au Maroc, a tenu, à cette occasion, à saluer la qualité des liens politiques unissant les deux pays, assurant que son pays veille à développer davantage ces relations à travers l’intensification des contacts et des rencontres bilatéraux.

L’objectif, a-t-il expliqué, est d’évoquer de manière « amiable et permanente » les défis auxquels sont confrontés les deux pays, mais aussi toute la région, précisant que sa rencontre avec Salaheddine Mezouar a été une occasion pour aborder des sujets intéressant les relations bilatérales et multilatérales.

Alfonso Dastis a saisi cette occasion pour mettre en avant les efforts déployés par les deux pays en vue de développer les liens politiques, sociaux et économiques dans une conjoncture difficile, rappelant que ces efforts ont permis au Maroc de conforter sa place comme le 2ème partenaire commercial de l’Espagne hors-UE.

Evoquant le volet multilatéral, Dastis a indiqué que son pays a toujours souligné l’ « importance et la nécessité d’approfondir le statut avancé » accordé au Maroc dans ses relations avec l’UE. Pour l’UE, le Maroc est un exemple en matière de gestion des questions politiques et sociales dans la zone sud de la Méditerranée, a-t-il fait remarquer, mettant l’accent, dans ce cadre, sur le « rôle important » joué par le royaume pour trouver une solution à la crise libyenne.

Le chef de la diplomatie espagnole a, par ailleurs, mis en exergue l’importance de la communauté marocaine en Espagne dans le développement de son pays, ajoutant que cette communauté a toujours fait preuve d’une « attitude exemplaire ».  Dans le même sillage, Mezouar a fait remarquer que le Maroc et l’Espagne entretiennent des relations « excellentes et exemplaires », faisant part de la « détermination » du royaume à poursuivre l’édification de ce partenariat bilatéral.

Les relations maroco-espagnoles sont devenues exemplaires à tous les niveaux et ont atteint une maturité qui permet d’aborder avec beaucoup de « sérieux, entente et professionnalisme » les différents sujets et défis qui intéressent les deux pays, ce qui a permis de bâtir un partenariat « serein et constructif », s’est félicité Mezouar.

« Les deux pays ont géré des sujets extrêmement sensibles comme l’immigration et la sécurité dans la région et ont réussi à trouver les bons mécanismes et la bonne méthode pour répondre à ces défis » et ce grâce à la « confiance mutuelle », a noté le responsable marocain.

S’agissant du volet économique, le ministre marocain a indiqué que les deux pays ont préservé une « relation économique importante et dynamique malgré des moments difficiles et perturbés », ajoutant que « cette perspective de partenariat sera renforcée grâce à cette ambition que nous partageons tous ».

A propos des relations du Maroc avec l’Union européenne (UE), Mezouar a relevé que le « Maroc agit toujours dans le cadre de la confiance et travaille pour que ces liens se renforcent et servent comme outil et base pour édifier un partenariat serein et développé ». « Naturellement, le Maroc tient à son partenariat avec l’UE et continuera à agir avec cet esprit, mais le royaume refusera toute digression par rapport à cette confiance qui a été bâtie pendant de longues années », a poursuivi le ministre, ajoutant que « le Maroc n’acceptera jamais que des accords qu’il signe soient remis en cause d’une manière ou d’une autre ».  Il a, dans ce sens, signalé que la responsabilité dans les engagements est fondamentale pour maintenir la crédibilité d’une institution dans ses relations avec ses partenaires et plus particulièrement avec le Maroc qui est un partenaire actif, sérieux et assume sa part de responsabilité dans ce partenariat à tous les niveaux.

La rencontre entre Mezouar et Dastis s’est déroulée en présence de plusieurs hauts responsables des ministères marocain et espagnol des Affaires étrangères et de la coopération, de l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner, et de l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Fadel Benyaich.