Le Maroc plaide pour le renforcement de la bonne gouvernance au sein de l'UA

5437685854_d630fceaff_b-
214
Partager :

Le représentant permanent du Maroc auprès de l’UA et la CEA, Mohammed Arrouchi, a souligné la nécessité du renforcement de la bonne gouvernance au sein de l’UA

Le Maroc a plaidé devant la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine (COREP), tenue ce lundi 25 juin à Nouakchott, pour le renforcement de la bonne gouvernance au sein de l’UA en tant que voie incontournable pour assurer l’efficacité et l’efficience de l’action africaine commune au service du développement et de la prospérité du citoyen africain.

Intervenant lors de cette 36ème session du COREP, le représentant permanent du Maroc auprès de l’UA et la CEA, Mohammed Arrouchi, a souligné la nécessité du renforcement de la bonne gouvernance au sein de l’UA en tant que voie incontournable pour assurer l’efficacité et l’efficience de l’action africaine commune au service du développement et de la prospérité du citoyen africain, objectif qui, selon le royaume du Maroc, demeure au centre de l’Agenda de l’institution panafricaine.

Le représentant permanent du royaume du Maroc a rappelé que le thème de l’année 2018 de l’UA : «Gagner la Bataille contre la corruption : une voie durable vers la transformation de l’Afrique» interpelle les instances de l’UA pour veiller à une application stricte des règles et procédures de l’institution dans l’exécution de ses projets et programmes.

Le diplomate marocain a ainsi insisté sur la nécessité pour le COREP de travailler de concert avec le conseil consultatif de lutte contre la corruption de l’UA pour superviser les pratiques de bonnes gouvernance et de transparence au sein de l’UA et ce, afin d’éviter la déperdition des ressources et d’améliorer le rendement de l’Union.

Arrouchi préside la délégation marocaine à la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine (COREP) qui se tient à Nouakchott, les 25 et 26 juin, en prélude à la 33ème session ordinaire du conseil exécutif (27-29 juin) qui intervient à la veille du 31ème sommet de l’UA (1er et 2 juillet).

Les représentants permanents vont débattre plusieurs points inscrits à l’ordre du jour de cette session (25 et 26 juin) portant, entre autres, sur l’adoption de l’ordre du jour et l’organisation des travaux, l’examen des rapports sur les activités du comité des représentants permanents, du rapport du Sous-comité sur la supervision générale et la coordination des questions budgétaires, financières et administratives, les rapports de la commission, des autres organes et des institutions spécialisées de l’UA.

Cette session examinera également le rapport du conseil consultatif africain de l’UA sur la lutte contre la corruption outre l’examen de l’ordre du jour de la 33eme session ordinaire du conseil exécutif et le projet de l’ordre du jour de la 31ème assemblée ordinaire de la conférence de l’union africaine.