Le Polisario refuse de se retirer de la zone de Guerguarate suite aux sommations de l’ONU

5437685854_d630fceaff_b-
2016
Partager :

Malgré l’injonction de l’ONU demandant « un retrait immédiat et inconditionnel » de la zone de Guergarate, le Polisario persiste et ne cesse de faire monter les tensions. Samedi dernier, il a mis en place de nouveaux barrages à la frontière maroco-mauritanienne.

Antonio Guterres, déterminé à ce que les décisions concernant le Sahara soient appliquées, a demandé au Polisario « un retrait immédiat et inconditionnel » de la zone de conflit. Ce que celui-ci ne semble pas être disposé à faire dans la mesure où, lui et l’Algérie continuent d’entraver l’activité commerciale entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne.

Le journal arabophone Al Ahdath al Maghribia écrit en ce sens, ce mardi 18 avril, que le Polisario a mis en place ces barrages sur ordre de son mentor qui n’est autre que l’Algérie. La publication ajoute que ces barrages concernent aussi bien l’axe passant par Guergarate que celui transitant par Bir Guendouz, tous deux menant vers la frontière mauritanienne.

Al Ahdath rappelle que le Polisario a toujours tenu tête à l’ONU et a toujours posé comme condition de son retrait de Guergarate, le retrait des troupes marocaines ; chose qui avait déjà été faite.

Par ailleurs, l’ONU, elle aussi reste ferme dans sa décision et attend toujours le retrait immédiat des éléments du Polisario de cette zone, sans quoi le conseil de sécurité devra prendre une résolution plus contraignante afin de mettre un terme à l’intrusion du front.