Les enjeux de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO débattus au forum MEDays

5437685854_d630fceaff_b-
190
Partager :

L’adhésion du Maroc à la Communauté Economique Des États de l'Afrique de l'Ouest (CÉDÉAO) est à même de donner un nouvel élan aux mégaprojets permettant l’émergence économique souhaitée dans la sous-région, ont souligné les participants à un atelier organisé dans le cadre du Forum MEDays

Les intervenants lors de cet atelier intitulé: “Investissements et infrastructures: la CEDEAO des mégaprojets?” ont noté que le Maroc dispose d’une grande expertise dans des secteurs vitaux comme l’agriculture, les infrastructures et les énergies renouvelables dont les pays de la communauté peuvent bénéficier.

Dans ce cadre, Abdoulaye Vilane, membre du parlement de la CEDEAO, a souligné que, même avant son adhésion, le Maroc a mis en place des projets d’envergure dans la région, en particulier le gazoduc Nigéria-Maroc et l’autoroute Trans-africaine Tanger-Lagos, qui traversera plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest.

De son côté, le ministre de l’économie et des finances du Mali, Boubou Cissé, a relevé que le Maroc occupe bel et bien une place au sein de la CEDEAO, vu les liens historiques, culturels et religieux qui le lient aux pays de cette région, mais qu’il faut persuader les populations de la sous-région des avantages économiques de cette adhésion, saluant, à cet égard, “le développement du secteur financier au Maroc” qui pourrait contribuer au financement des projets d’infrastructures dans la région.

Pour sa part, le directeur général de l’intégration africaine au ministère des affaires étrangères de la Côte d’Ivoire, Wautabouna Ouattara, a égrené les projets prioritaires pour la région, citant notamment l’initiative “Sea Link”, les projets agricoles, les infrastructures de santé et les centres de contrôle des épidémies, ainsi que les projets liés aux énergies renouvelables et l’interconnexion électrique des Etats de la sous-région.

Mohammed H’midouche, ancien représentant de la Banque Africaine de Développement en Afrique de l’Ouest, a, quant à lui, appelé à tirer profit de l’expérience accumulée par le Maroc dans le domaine des renouvelables afin de permettre à plus de 300 millions de personnes ouest-africaines de bénéficier de cette énergie.

Placé sous le patronage du roi Mohammed VI, le Forum MEDays, qui revendique son statut de forum du Sud, réunit près de 150 intervenants dont des chefs d’Etats et de gouvernements, des ministres et des experts de haut niveau autour de questions liées, entre autres, au développement, à la coopération sud-sud, à l’intégration, au genre et aux migrations.