Maroc- Koweït: Signature de cinq conventions de coopération

5437685854_d630fceaff_b-
178
Partager :

Le Maroc et le Koweït ont signé, mardi 9 avril à Koweït, au terme de la 9ème session de la Commission mixte maroco-koweïtienne, cinq conventions de coopération bilatérale dans différents domaines ainsi que le procès-verbal de cette session.

Ces conventions concernent respectivement les domaines de la sécurité sanitaire des produits alimentaires, les affaires sociales, le service civil et le développement administratif, l'éducation et la protection de l'environnement.

Le premier document concerne une convention relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires, la santé animale et le contrôle phytosanitaire, vise à organiser la coopération dans les domaines de la sécurité sanitaire des produits alimentaires, la santé animale, le contrôle phytosanitaire ainsi qu'en matière d'échange des informations relatives à la situation sanitaire, aux attributions et à l'organisation des services vétérinaires et des services phytosanitaires, notamment ceux chargés de l'inspection sanitaire, vétérinaire et phytosanitaire et du contrôle de la qualité à l'importation et à l'exportation.

Le deuxième document signé par les deux parties est un mémorandum d'entente qui vise à promouvoir la coopération bilatérale dans le domaine des affaires sociales à travers l'échange de visites des délégations des deux pays, selon un calendrier annuel, en vue de partager leurs expériences, outre le partage des informations, des publications scientifiques, des logiciels informatiques et la tenue de conférences, colloques et activités conjointes en relation avec les affaires sociales. 

 

La troisième convention consiste en un mémorandum d’entente en matière de service civil et de développement administratif, qui vise à développer la coopération en matière de contrôle administratif, de surveillance des opérations de recrutement, de développement administratif et de formation en matière de consultations juridiques relatives au service civil, aux grilles de salaires et à la restructuration administrative, ainsi qu'en ce qui concerne les systèmes de compétences et le code de conduite au sein de l'administration.

 

La quatrième convention concerne un programme exécutif dans le domaine de l’éducation, qui s’étend entre 2019 et 2022, et qui a pour objectif de favoriser l’échange des expériences, notamment en matière de planification pédagogique adaptée aux besoins du marché de l’emploi local et régional, de renforcer la formation à l'utilisation des nouvelles technologies dans l’enseignement, outre l'échange des recherches dans ce domaine.

 

La cinquième et dernière convention porte sur le programme exécutif 2019-2020 dans le domaine de la protection et de la préservation de l’environnement, qui prévoit l'échange des expériences et des informations dans le domaine de la lutte contre la pollution maritime et la gestion des zones côtières, ainsi que la participation d'experts aux sessions de formation dans le domaine de l’environnement, organisées par les deux pays.