Maroc-EAU : signature d’un mémorandum d’entente pour renforcer les relations législatives

5437685854_d630fceaff_b-
290
Partager :

La Chambre des conseillers et le Conseil national fédéral des Émirats arabes unis (EAU) ont signé, mardi 12 mars à Rabat, un mémorandum d'entente visant l'institutionnalisation de la coopération parlementaire et le renforcement de la collaboration entre les deux institutions législatives.

Signé par le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach et la présidente du Conseil national fédéral, Amal Bint Abdallah Al Qubaisi, ce mémorandum d'entente vise à encadrer l'action parlementaire commune et à renforcer les relations législatives bilatérales.

Le document permettra également de mettre en place des commissions mixtes au niveau des groupes de fraternité parlementaires EAU-Maroc, en vue d'intensifier la collaboration sur les questions d’intérêt commun, ainsi que l'échange d'expériences et d'expertises entre les deux institutions législatives, dans l'optique d'élaborer des initiatives de consolidation des relations bilatérales.

Mme Al Qubaisi a affirmé, à cette occasion, que la signature du mémorandum témoigne de la profondeur des relations bilatérales, soulignant que sa visite au Royaume à la tête d'une délégation composée de représentants du groupe d'amitié arabo-africain au Conseil national fédéral "est l'incarnation des relations uniques unissant les deux pays, dont le volet parlementaire occupe une grande importance".

Le parlement marocain est placé au devant de la coopération bilatérale

Dans une déclaration à la presse, elle a mis en avant la nécessité de renforcer les relations économiques entre les deux pays, au même titre que les liens parlementaires, notant que le parlement marocain, compte tenu de son cumul d'expérience, est placé au devant de la coopération bilatérale.

De son côté, M. Benchamach a indiqué que la signature de ce mémorandum d'entente illustre la solidité des "relations exceptionnelles" unissant le Maroc et l'État des Émirats arabes unis, appelant à accorder davantage d'importance au volet parlementaire, à travers le renforcement de la coopération bilatérale et multilatérale entre les deux institutions législatives.

Les relations distinguées entre le Royaume et l'État des Émirats arabes unis entament, aujourd'hui, un nouveau chapitre dans le processus de consolidation du partenariat entre les deux pays, porteur de véritables opportunités d'investissement et de nouveaux horizons, a-t-il-dit, incitant les deux parties à tirer profit des potentialités prometteuses offertes par la position géostratégique du Royaume, en tant que porte d'entrée vers l'Afrique.

Concernant la question de l'intégrité territoriale du Royaume, le président de la Chambre des conseillers a salué la position ferme des Émirats arabes-unis sur le Sahara marocain, qui illustre les relations solides entre les deux pays.