Nasser Bourita s’entretient avec le secrétaire général de la CENSAD

5437685854_d630fceaff_b-
95
Partager :

Le Maroc est un partenaire actif qui accompagne les États sahélo-sahariens dans leurs efforts de développement individuels et collectifs, a affirmé, ce mercredi 1er novembre à Rabat, le secrétaire général de la Communauté des Etats Sahélo-sahariens (CENSAD), Ibrahim Sani Abani

"Le Maroc joue un rôle particulier au niveau de la CENSAD, au regard de son poids sur la scène internationale", a dit Abani dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

Il a salué, à cette occasion, les initiatives lancées par le roi Mohammed VI "en terme de soutien actif aux États africains", mettant en relief le rôle que joue l'Agence marocaine de coopération internationale qu'il a qualifiée de "très active" en matière de formation, de renforcement des capacités et de développement économique dans la plupart des États membres de la CENSAD.

Lors de ses échanges avec Bourita, le secrétaire général a rendu compte au ministre marocain du travail du secrétariat général de la CENSAD qui consiste à "créer des synergies et à jouer le rôle de catalyseur pour un meilleur développement économique sur les plans national, régional et entre les États membres de la CENSAD".

Il a rappelé, dans le même contexte, l'organisation, récemment à Niamey et à Abidjan, de deux réunions respectives des ministres de l'Intérieur et de la sécurité publique et des ministres de la Défense, pour discuter de la situation de la paix, de la sécurité et des moyens permettant aux pays de la région de lutter contre le terrorisme, la criminalité internationale organisée, le trafic d'êtres humains, de drogue et d'armes qui constituent des "phénomènes régionaux qu'aucun État (...) ne peux gérer seul".

Selon Abani, "il n'y a qu'une seule réponse collective et régionale" pour lutter contre les organisations criminelles ayant des "ramifications métastasées dans l'espace sahélo-saharien", comme l'"État Islamique" et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

"Les États l'ont compris dans le cadre de la CENSAD et ont accepté de travailler ensemble pour combattre ce phénomène", a-t-il lancé.

Il a également mis l'accent sur la nécessité de promouvoir la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux entre les États membres de la CENSAD.

La visite d’Abani au Maroc a pour objectif de prendre part aux travaux de la "Retraite régionale sur la migration", tenus du 30 octobre au 1er novembre à Skhirat et contribuer, ainsi, à la réflexion sur la question de la migration en Afrique.

Créée en 1998, la CENSAD est une organisation qui a pour but de renforcer l'intégration régionale, à travers notamment la promotion du commerce et l'augmentation du volume des investissements.