ONU: Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite à Bangui

5437685854_d630fceaff_b-
417
Partager :

L’Ambassadeur du Royaume du Maroc auprès des Nations-Unies, M. Omar Hilale, a présenté, jeudi 21 février au Conseil de sécurité, son rapport sur la récente visite qu’il a effectuée, du 13 au 15 février, en République centrafricaine (RCA), en sa qualité de Président de la Configuration RCA de la Commission de Consolidation de la Paix de l’ONU.

Devant les membres du Conseil, M. Hilale a souligné que sa 4ème visite dans ce pays en tant que Président de la Configuration RCA se démarque des visites antérieures, puisqu'il a été accompagné cette fois-ci par la Sous-Secrétaire Générale pour l’Afrique, Mme Bintou Keita, le Sous-Secrétaire Général à la Consolidation de la Paix, M. Oscar Fernandez Taranco et leurs équipes, ainsi que de représentants de plusieurs États membres de la Configuration à savoir la Chine, la République de Corée, la France, l’Italie et la Russie.

"Cette délégation plurielle a eu pour avantage de lancer un signal fort à tous nos interlocuteurs à Bangui, de l’engagement constant de la Communauté Internationale en appui à la RCA", a relevé M. Hilale.

Il a de même noté que cette visite s’est déroulée au lendemain de la signature, le 6 février dernier à Bangui, de "l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République Centrafricaine" entre le gouvernement de ce pays et les 14 groupes armés.

Cet Accord, qualifié d’historique, constitue un premier pas vers le retour de la paix et de la stabilité dans le pays, et offre une fenêtre d’opportunité unique pour mettre fin à ce conflit qui n’a que trop duré et pose les fondements d’une véritable reconstruction inclusive du pays, a estimé M. Hilale.

Et d’ajouter que lors de l’audience, qui a été accordée à la délégation par le Président de la République Centrafricaine, M. Faustin Archange Touadera, ce dernier a fait part de son engagement personnel et de sa détermination à n’épargner aucun effort pour la mise en œuvre rapide des dispositions de l’Accord.

Conscient des difficultés et des attentes énormes de la population, le Président Touadera a lancé un appel à la Communauté internationale pour le soutien de la mise en œuvre de l’Accord et exprimé son souhait de voir le Conseil de sécurité ajuster le mandat de la Mission de maintien de la paix en RCA (MINUSCA), afin de permettre un soutien adéquat de cette Mission, notamment pour le déploiement de "patrouilles mixtes", a relaté M. Hilale.

En ce qui concerne le soutien aux prochaines échéances électorales, l’ambassadeur marocain a souligné que la Configuration RCA de la Commission de Consolidation de la Paix de l’ONU continuera de mobiliser la Communauté internationale en vue d’assurer un scrutin libre, transparent et inclusif, à même de sortir la RCA du cycle d’instabilité et de violences et d’entamer le relèvement sur des bases démocratiques, comme cela avait été le cas pour les dernières élections.

Partageant avec les membres du Conseil de sécurité les principales observations qui ressortent de sa visite en RCA, M. Hilale a insisté que ce pays a besoin plus que jamais du soutien et de l’appui du Conseil de Sécurité. Les responsables gouvernementaux ainsi que la population attendent un signal fort pour la mise en œuvre et l’accompagnement de l’Accord de paix. La fenêtre d’opportunité, créée par la signature de l’Accord, risque de se refermer rapidement, en raison de la proximité des élections présidentielles et législatives de 2020-2021, a-t-il averti.

De même, il a noté que les pays voisins sont appelés, encore plus que par le passé, à accompagner et soutenir la RCA dans la mise en œuvre de l’Accord de paix, rappelant qu’ils ont participé de manière constructive aux pourparlers à Khartoum et font partie de la solution pour sortir la RCA de la crise.

M. Hilale a finalement souligné que "la MINUSCA n’a pas vocation à rester indéfiniment en RCA, aussi est-il permis d’envisager qu’une contribution calibrée à la mise en œuvre de l’Accord de paix serait de nature à la rapprocher de la réussite de son mandat, et partant conforter la stratégie de sortie pour les Opérations de Paix".

A cette occasion, la ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de l’étranger ainsi que l’ensemble des membres du Conseil de sécurité ont salué l’engagement du Royaume du Maroc à la tête de la Configuration. Ils ont aussi largement exprimé leur soutien aux recommandations de M. Hilale sur la situation politique et la mise en œuvre de l’accord de paix, et appelé la Configuration à poursuivre ses efforts d’appui et d’accompagnement au processus de consolidation de la paix en RCA.