Plaidoyer...pour la démocratie en Afrique...

5437685854_d630fceaff_b-
61066
Partager :

Les collectivités territoriales sont autant de microcosmes où se vérifient le génie des individus des groupes de la société civile et de celle de la politique pour construire des entités de luttes communes et produire des brassages de succès et de réussite

L'espoir né depuis le retour du Maroc dans sa famille africaine, est un idéal qu'il est opportun de vérifier et de nourrir au quotidien dans les domaines les plus variés. La coopération économique sud-sud avec son corollaire gagnant-gagnant n'est évidemment que le côté apparent de l'iceberg. Beaucoup d'autres domaines méritent d'être visités :

Les collectivités territoriales sont autant de microcosmes où se vérifient le génie des individus des groupes de la société civile et de celle de la politique pour construire des entités de luttes communes et produire des brassages de succès et de réussite.

C'est dans ce sens que l'identité profonde des peuples s'affirme en s'identifiant à son écosystème et en ouvrant bien large les portes de la modernité et du progrès. Apporter une contribution et un savoir faire à l'évolution de la plus petite cellule où s'exerce la démocratie est une autre manière de participer au bien être et à l'évolution positive de la société africaine. 

L'expertise est à ce sujet bien réelle et peut servir à donner corps à d'innombrables échanges tout en consolidant les conventions et autres accords établies par les différents partenaires gouvernementaux ou privés.

Répondre à cet objectif en remontant vers les plates-formes d'excellence que sont les régions et les parlements nationaux, c'est intensifier la densité de synthèse pour dégager les déséquilibres créés par la relation coloniale et amener le dépassement nécessaire de l'idéologie des syndicats d'intérêts briseurs de fraternité qui ne cessent de cloîtrer l'idéal africain et le rendre à chaque fois plus caduque.  

Pourtant, rien n'est plus authentique que de hisser l'étendard démocratique pour en faire l'exécutoire des attentes des populations. C'est un fluide qui irrigue les voies de la représentation et qui participent à l'ancrage de l'Etat de droit et à la consolidation de la démocratie. Celle-ci ne peut s'affirmer sans le souci des minorités. Elle devrait, surtout, ne pas oublier ses devoirs pour contraindre le champ d'actions des autres.

Sur ce plan comme sur bien d'autres les techniques pour y arriver sont autant d'atouts pour les représentations nationales qui devraient être  des plates-formes d'excellence dans lesquelles se côtoient les aspirations et ambitions des groupes et des partis politiques et où le débat politique l'emporterait, toujours sur tout type de violence.

En définitive, la consolidation de ses attributs est mue par l'espoir qui traverse l'ensemble des échelons de la représentation politique et de la société civile. Il appartiendra à un institut ou une fondation de faire l'accompagnement de ce projet pour que  la démocratie soit à la base de la paix et la sécurité en Afrique.