Provocations du Polisario à Guargarate : le Maroc réplique par la fermeté

5437685854_d630fceaff_b-
612
Partager :

Alors que le mythique rallye Monaco-Dakar qui a relevé le défi de se substituer au fameux Paris-Dakar qui avait abandonné la partie, s’annonçait pour son passage par Guargarate pour atteindre la Mauritanie, le Polisario s’est remis à gesticuler en envoyant ou en menaçant d’envoyer des éléments armés dans la zone prétendant pouvoir empêcher le passage du Rally au mépris des décisions du conseil de sécurité des Nations Unies qui l’avait sommé de ne rien entreprendre pour entraver la circulation dans la région.

Réagissant à ces provocations, le Maroc, par la voix de Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, les a qualifiées de  "désespérées", précisant qu’elles "les mettent en confrontation avec les Nations Unies et non seulement avec le Maroc".

Au moment  du coup d'envoi de la 11è édition du rallye international "Africa Eco Race, ces actes constituent un défi à la communauté internationale et Mustapha El Khalfi a rappelé dans ce sens que le Conseil de sécurité a été sans équivoque dans ses résolutions en soulignant que tout comportement du genre constitue une provocation et une menace à la stabilité dans la région.  

Il a, en outre, indiqué que les agissements du "Polisario" ne sont que des provocations désespérées qui mettent les séparatistes en confrontation avec les résolutions du Conseil de sécurité. Et d’ajouter : « Maroc "restera ferme vis-à-vis de ces provocations", comme c'était le cas depuis l’entrée en vigueur de l’accord du cessez-le-feu, dans les années 90 jusqu'à ce jour.