Rakiya Eddarhem : Le Maroc se positionne comme le premier fournisseur d'engrais en Éthiopie

5437685854_d630fceaff_b-
195
Partager :

Le Maroc se positionne comme le premier fournisseur d’engrais en Éthiopie, avec des exportations atteignant près de 754 MDH dont 98,8% sont constituées d’engrais, a indiqué, ce mardi 16 janvier à Rabat, la secrétaire d'État chargée du commerce extérieur, Rakiya Eddarhem

Lors d’une réunion de travail avec le ministre des entreprises publiques de la République fédérale démocratique d'Éthiopie Girma Amente, Rakiya Eddarhem a souligné l’intérêt particulier que le Maroc accorde, sous la conduite du roi Mohammed VI, au renforcement de la coopération sud-sud avec "les pays frères africains" en général et au partenariat économique et commercial avec l’Éthiopie en particulier.

Elle a, de même, fait savoir que les relations commerciales maroco-éthiopiennes restent "en deçà" des opportunités offertes de part et d’autres, d’où la nécessité d’"insuffler" un nouvel élan au commerce bilatéral et aux flux des investissements pour les hisser au niveau de l’excellence des relations d’amitié et de fraternité établies entre les deux pays.

Au niveau des relations commerciales, la Secrétaire d'Etat a relevé que les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Éthiopie sont en constante progression et se sont chiffrés à près de 758 MDH.

Pour sa part, Girma Amente a rappelé la tenue en 2017 des Forum d’affaires Maroc-Ethiopie et la participation du Maroc à la 10ème foire Commerciale de l’Ethiopie ainsi que la dernière visite du roi Mohammed VI en Ethiopie et qui reflète les liens d’amitié ainsi que la volonté et la détermination des deux pays à renforcer davantage leurs relations bilatérales.

Il a aussi mis en avant la signature de la convention relative à l’établissement de la plate-forme intégrée pour la production d’engrais en Ethiopie et la conclusion lors de cette visite d’un accord entre Tanger Med et les institutions éthiopienne pour examiner les moyens à même de permettre l’établissement des "zones industrielles et des ports secs".

"Il est de notre devoir d’identifier des projets pratiques et de les mettre en œuvre très bientôt" a ajouté le ministre éthiopien, mettant en exergue les actions promotionnelles et la détermination des opérateurs marocains à explorer les opportunités existantes en Éthiopie, et insistant sur la nécessité de développer les flux des échanges commerciaux et le partenariat économique entre le royaume du Maroc et la république Fédérale Démocratique d'Éthiopie.

Par ailleurs, la délégation éthiopienne a effectué, lundi, une visite au complexe portuaire Tanger-Med afin d’explorer les futurs domaines de coopération entre les deux Etats, essentiellement dans le domaine routier et ferroviaire.