Sahara : Horst Köhler démissionne, le MAECI exprime ses regrets

5437685854_d630fceaff_b-
57
Partager :

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, a démissionné de son poste, mercredi 22 mai pour des "raisons de santé", a annoncé l’ONU.

Le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres "a rencontré aujourd'hui M. Köhler, qui l'a informé de sa décision de démissionner de son poste pour des raisons de santé", a indiqué le porte-parole de M. Guterres, dans un communiqué.

M. Guterres a "profondément regretté la démission, mais a dit comprendre parfaitement cette décision et a exprimé ses meilleurs vœux à l'Envoyé personnel", a-t-il ajouté.

Il a également exprimé "sa profonde gratitude à M. Köhler pour ses efforts constants et intensifs, qui ont jeté les bases du nouvel élan du processus politique sur la question du Sahara".

Le Secrétaire général de l’ONU s’est également dit "reconnaissant" aux parties pour leur "engagement" avec M. Köhler dans le processus politique, selon la même source.

 Le Maroc prend note "avec regret" de la démission de Horst Kohler

« Le Maroc a pris note, "avec regret", de la démission de l'Envoyé Personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara marocain, M. Horst Köhler », indique le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI), dans un communiqué.

Le Maroc rend hommage à M. Horst Köhler, pour les efforts qu’il a déployés depuis sa nomination en août 2017, saluant la constance, la disponibilité et le professionnalisme avec lesquels M. Köhler s’est acquitté de ses fonctions, selon la même source.

Le Royaume du Maroc réitère son soutien aux efforts du Secrétaire général des Nations Unies en vue du règlement du différend régional autour du Sahara marocain et demeure engagé pour parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique et durable, basée sur le compromis, dans le cadre de l’Initiative d’autonomie, conclut le communiqué.