Sahara : Akhannouch pour un Maroc intransigeant

5437685854_d630fceaff_b-
532
Partager :

« Il est indéniable que le choix opté par le roi Mohammed VI pour mettre fin d’une manière définitive et pacifique à ce conflit suscite la colère des ennemis de notre intégrité territoriale », a déclaré Aziz Akhannouch évoquant la rencontre nationale de mobilisation qui s’est tenue à Laâyoune lundi dernier

Pour Akhannouch, la rencontre à Laâyoune est un pas en avant dans le contexte actuel, « marqué par les manœuvres des ennemis de l’intégrité territoriale du royaume au niveau de la zone tampon, qui a enregistré des agissements et des provocations qui vont à l’encontre du droit international et qui auront pour répercussions de mener la région vers l’inconnu ».

Il poursuit en déclarant qu’« on a vu comment s’est déclenché tout l’appareil de propagande d’un pays qui devrait respecter les principes du bon voisinage pour diffuser les mensonges et falsifier la réalité en faisant bouger les marionnettes séparatistes afin de servir un agenda bien précis et détourner les regards des problèmes intérieurs ».

Akhannouch estime que ce qui se passe aujourd’hui est un vrai danger. Et de rappeler que le Maroc œuvre pour les droits des hommes et des femmes à une vie tranquille et à un décollage économique et social. Le président du RNI a renchérit en sollicitant « les Nations Unies à travers toutes ses instances, en l’occurrence la MINURSO, d’appliquer la loi concernant la situation au Sahara marocain, à défaut de réaction stricte pour protéger la région, et dans le cas de son incapacité de le faire nous réclamons à l’Etat marocain d’accomplir cette mission et intervenir pour stopper ces agressions ».

Aziz Akhannouch a également déclaré que le RNI, convaincu qu’aucune indulgence n’est autorisée et que le Maroc a le droit d’user de tous les moyens possibles, appuiera toute initiative qui va dans le sens de la prévention de l’intégrité territoriale et l’unité nationale.

Et Akhannouch de préciser que si ce conflit est pour le Polisario et ses alliés une occasion saisonnière pour déclencher des crises, il est pour le Maroc une affaire quotidienne qui concerne chaque Marocain et Marocaine.

Pour rappel, les leaders des partis politiques, les parlementaires, les élus, les chioukhs, les notables et les cadres sahraouis, se sont réunis dernier à Laâyoune, dans le cadre d'une rencontre nationale de mobilisation. Ils ont tous condamné et rejeté les manœuvres des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc à tous les niveaux, en particulier les derniers agissements hostiles du Polisario.

Cette rencontre a abouti à la Déclaration de Laâyoune, dont les signataires n’ont pas manqué de saluer les démarches pionnières et les politiques du roi Mohammed VI.