Sahara : L’ancien émissaire Christopher Ross tombe le masque à Tindouf

5437685854_d630fceaff_b-
1243
Partager :

Alger – Tombe le masque ! L’ancien envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara occidental, l’Américain Christopher Ross, a entamé hier une visite aux camps des réfugiés sahraouis, selon le quotidien algérien El Moujahid.

L’ancien médiateur, est accompagné d'une importante délégation de l’université de Princeton de New Jersey (Etats-Unis), composée de plusieurs professeurs et académiciens.

Au menu de ce déplacement ‘’inopiné’’ pour s’enquérir de la situation des réfugiés sahraouis, d’après El Moujahid, figure des rencontres avec « le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, ainsi qu’avec les deux ministres, de la Défense et des Affaires étrangères, et des représentants de la société civile sahraouie. »

Pour El Moujahid « la visite de l’ancien diplomate américain vise à renforcer les relations étroites [sic] qu’il a entretenues avec le peuple sahraoui et à lui apporter un soutien dans sa quête d’indépendance. Christopher Ross, 76 ans, a quitté son poste d’envoyé personnel en 2017, après huit ans passés à tenter de remettre le processus de l’ONU sur les rails. »

Avant sa démission, le Maroc l'avait déclaré "persona non grata". Ceux qui doutaient du bienfondé de la position de Rabat à l’encontre d’un émissaire onusien corrompu par Alger et continue à faire du lobbying pour son compte sont fixés sur la partialité de Christopher Ross.