Table ronde de Genève: la sérénité ne peut suffire

5437685854_d630fceaff_b-
230
Partager :

Sur invitation de l’Envoyé La participation du Maroc à la table ronde de Genève, les 5 et 6 décembre 2018, s’est faite sur la base d’un référentiel juridique, clair et précis défini par la résolution du Conseil de Sécurité 2440.

On apprend ainsi que Le Maroc reste attaché au processus politique et a soutenu l’envoyé personnel, quant à l’organisation d’une seconde table ronde, lors du premier trimestre 2019, selon le même cadre et le même format.

Toutefois, selon une source diplomatique, le Maroc considère que l’atmosphère sereine n’est pas suffisante pour la relance du processus onusien pour aboutir à une solution politique, pragmatique, réaliste et durable. Aussi, le Maroc espère que la 2ème table ronde connaitra l’engagement de toutes les parties pour une discussion profonde sur la solution politique. La même source croit pouvoir affirmer que le Maroc n’est pas prêt à s’inscrire dans des discussions stériles et considère que cela constituera une perte de temps pour la communauté internationale et pour parvenir à une solution politique de ce différend.