Une délégation marocaine fait le suivi des accords conclus lors de la visite royale en Éthiopie

5437685854_d630fceaff_b-
483
Partager :

Mounia Boucetta a noté, à cette occasion, que cette mission de travail s’inscrit dans le cadre du suivi des accords signés lors de la visite qu’avait effectuée le roi Mohammed VI en Éthiopie

Une délégation marocaine restreinte, présidée par la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta a eu, ce lundi 10 juillet à Addis-Abeba, une série de réunions de travail avec plusieurs hauts responsables éthiopiens, dans le cadre du suivi des accords conclus lors de la visite royale dans ce pays d’Afrique de l’Est en novembre 2016.

Lors de cette visite, qui intervient sur les instructions royales, la délégation marocaine, qui comprend des représentants des secteurs public et privé, outre l’ambassadeur du Maroc en Éthiopie, Nezha Alaoui M’Hammdi, a évoqué avec les responsables du ministère éthiopien de l’entreprise publique, du ministère de l’eau, de l’irrigation et de l’électricité, du ministère de l’agriculture et des ressources naturelles et du ministère de l’industrie les moyens de raffermir les relations entre le Maroc et l’Éthiopie et les perspectives de développement de la coopération entre les deux pays.

Plusieurs décideurs politiques et économiques éthiopiens et marocains, représentant les secteurs public et privé, qui ont pris part à ces rencontres, ont eu l’occasion de suivre des exposés et des présentations sur les différents projets de partenariat et les potentialités économiques des deux pays dans divers secteurs.

Ils ont été unanimes à souligner que le Maroc et l’Éthiopie offrent un énorme potentiel de coopération dans différents domaines, notamment dans le secteur de l’eau, de l’irrigation, de l’agriculture et de l’industrie, à la faveur des différentes similarités qui existent entre les deux pays.

Mounia Boucetta a noté, à cette occasion, que cette mission de travail s’inscrit dans le cadre du suivi des accords signés lors de la visite qu’avait effectuée le roi Mohammed VI en Éthiopie, et dans le sillage des efforts visant le renforcement de la coopération entre les deux pays.

Tout en se félicitant du retour du Maroc au sein de l’Union Africaine dont il est "fondateur", les responsables éthiopiens ont mis en exergue le soutien promis par le royaume aux efforts de l’Éthiopie pour mener à bon terme le développement notamment des secteurs de l’eau, de l’irrigation et de l’agriculture en profitant de l’expérience et de l’expertise marocaines en la matière.

Ils ont également fait savoir que le renforcement de la coopération est de nature à promouvoir la production agricole et des engrais en Éthiopie, et de consolider les efforts déployés par leur pays dans la lutte contre la pauvreté.

Les responsables des deux parties ont aussi passé en revue les différents projets de coopération en cours de réalisation et ce, dans le cadre de la mise en œuvre des mémorandums d’entente signés lors de la visite royale en Éthiopie, en particulier ceux portant sur le développement d'une collaboration dans le domaine du management de l’eau et de l’irrigation, et sur le mégaprojet de plateforme de production d’engrais de classe mondiale, un projet dont le coût s’élève à 3,7 milliards de dollars et qui permettra à l’Ethiopie de devenir un pays totalement autosuffisant en engrais.

Outre les entretiens et les rencontres de travail, la délégation marocaine, composée des représentants de la fondation Mohammed VI pour le développement durable, de la Confédération Générale des entreprises du Maroc (CGEM) et du bureau régional de l’OCP à Addis-Abeba, a effectué une visite au site sur lequel sera construit un centre de formation de classe mondiale dédié au secteur de l’eau et de l’irrigation, pour le renforcement des capacités, la formation pratique des formateurs, des experts et utilisateurs dans les domaines de l'agriculture et de l'exploitation des ressources hydriques, entre autres.

Cette visite de terrain se veut aussi l'opportunité de s’enquérir de l’état d’avancement de ce projet, dont la date d’achèvement est prévue pour mars 2019. Elle a été l’occasion d'échanger sur les procédures de mise en œuvre du protocole d'entente relatif à la mise en place de cet établissement, qui sera construit sur le site de l’Institut éthiopien de l’eau et de la technologie (EWIT), et sur les modalités pratiques de réalisation des différentes activités du projet, qui sera réalisé et équipé par la fondation Mohammed VI pour le développement durable.

La délégation éthiopienne, relevant de l’EWIT, s’est félicitée de la coopération bilatérale, émettant le vœu de bénéficier de l'expertise marocaine en matière de formation professionnelle.

La dernière séance de travail de la délégation marocaine s’est déroulée à la Chambre éthiopienne de commerce, où les deux parties ont identifié les nouveaux créneaux de coopération entre les opérateurs économiques des deux pays. A cet égard, il a été convenu d’élaborer un plan d’action conjoint et des méthodes de travail fixant les modalités et les objectifs d’une coopération qui s’annonce prometteuse.

La délégation marocaine a, par ailleurs, visité les locaux du bureau régional de l’OCP à Addis-Abeba.

Après l’Éthiopie, la délégation marocaine se rendra au Rwanda, en Tanzanie, à Madagascar et en Zambie dans le cadre du suivi des accords conclus et des projets lancés lors des tournées royales en Afrique.