Une nouvelle crise menacerait-elle les relations Maroc-UE ?

5437685854_d630fceaff_b-
584
Partager :

Comme toujours, le Polisario remet sur le tapis le dossier de l’accord commercial conclu entre le Maroc et l’Union Européenne que le front ne digère pas et qu’il cherche à faire annuler par tous les moyens

L’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Horst Kohler, a entamé une tournée ce mardi 9 janvier, pour tenter de régler la crise provoquée par le Polisario en violant l’accord de cessez-le-feu à Guergarate. Et le front séparatiste a saisi cette occasion pour parler du dossier de l’accord commercial qui lie le Maroc et l’Union Européenne.

Ainsi, Melchior Wathelet, avocat général de la Cour européenne de justice, a émis un avis consultatif soulignant qu’il fallait revoir l’accord commercial, voire même l’annuler. Et cet avis consultatif a été rendu sur la base d’une requête déposée par certains activistes britanniques qui « estiment que leur pays a commis une erreur en validant l’accord commercial entre le Maroc et l’Union Européenne ». 

Par ailleurs, ce rebondissement arrive à un moment où les deux parties s’apprêtent à relancer les négociations pour renouveler l’accord de pêche. L’Union Européenne a, d’ailleurs, déjà publié un communiqué où elle fait part de sa volonté d’activer les négociations en vue de reconduire l’accord. Rappelons que l’accord en question doit prendre fin en juillet prochain.

Si la sortie de cet avocat n’a aucun impact juridique sur la question, elle témoigne cependant des batailles qui existent au sein des institutions européennes qui veulent préserver leurs relations avec le Maroc et d’autres parties qui sont visiblement contre le royaume.

Le Polisario, de son coté, continue d’essayer d’entraver les relations entre le Maroc et l’Union Européenne et use de tous les moyens possibles pour arriver à ses fins.