En intégrant l'Intelligence Artificielle, la MAP accélère la mise en œuvre de sa roadmap digitale

5437685854_d630fceaff_b-
310
Partager :

Marrakech – L’agence marocaine de presse MAP a adopté, jeudi, une nouvelle feuille de route digitale qui va intégrer l’Intelligence Artificielle (IA) dans les processus de production d'une partie de ses contenus.

Cette roadmap digitale a été déclinée au terme d'un séminaire de deux jours à Marrakech (3-4 octobre courant) auquel ont pris part les membres du Directoire de la MAP, organisé en partenariat avec David Sallinen, un expert mondial dans la transformation des médias et des réseaux sociaux.

Les projets qui ont été entérinés par les membres du Directoire ont pour objectif de mettre à contribution l’IA dans la production de contenus et se mettre ainsi au diapason des dernières pratiques en cours dans les médias internationaux, dont une bonne partie de leurs contenus est le fait de logiciels commandés par l’IA.

Le recours à l’IA dans le domaine des médias répond à la quête constante de produire des contenus en gros volumes, à moindre coût et avec une haute valeur ajoutée. Il répond aussi à l’impératif d’allouer les ressources humaines disponibles pour des tâches plus complexes et que seul le cerveau humain est capable d’exécuter. 

Les projets IA, au nombre de quatre, adoptés par la MAP sont les premiers d’une série d’autres projets, identifiés, discutés et répertoriés, touchant à tous les métiers et toutes les directions de la MAP qui devront, dans un avenir proche, intégrer l’IA dans leur travail quotidien.

Tel qu’ils ont été formalisés, ces projets ne manqueront pas d’améliorer la productivité de la MAP et rehausser la visibilité de ses contenus sur tous les canaux de diffusion.

Ces premiers projets se rapportent à l’écriture automatique de dépêches dans des domaines spécifiques (sports et finances), à la traduction automatisée, à la mise en valeur des archives de la MAP (texte, vidéo, audio, photographies et infographies) et à la retranscription des enregistrements audio en texte ou la transformation de textes en audio.

Ce séminaire a permis, deux jours durant, de mettre la lumière sur les principaux enjeux de l’IA dans le domaine des médias et les opportunités qu’offre cette technologie pour monter en puissance dans la production des contenus, sous divers formats, et le temps nécessaire aux journalistes pour améliorer la qualité de ces contenus.

L’automatisation des tâches récurrentes que permet l’IA permet aussi de réduire les charges et de dégager des ressources supplémentaires pour diversifier les offres de produits et services et pour mener à bien des projets à haute valeur ajoutée.

Pour relever le défi de l’intégration de l’IA dans la production de ses contenus, les équipes de la MAP se doivent de faire preuve d’originalité et de créativité dans l’élaboration de contenus, dans le choix des angles de traitement de l’information.

Les débats qui ont émaillé les deux jours du séminaire ont fait ressortir que le mobile est un élément déterminant dans cette approche créative de production de contenus qui s’adresse principalement à un public jeune (mobile first). Les utilisateurs du mobile se sont érigés en principaux consommateurs d’informations packagées dans des formats qui s’éloignent, chaque jour davantage, des formats traditionnels.

Tenant compte de ce nouveau panorama, le séminaire a permis d’accentuer cette conscience qu'a la MAP de la nécessité de s’adapter à la nouvelle réalité qui place le consommateur final de l’information au centre de tout processus de production d’une information de qualité. Il s’agit pour l’agence de recentrer la production de ses contenus sur les exigences du lecteur ou du téléspectateur final afin de capter son attention et le fidéliser.

Les aspects de l’éthique journalistique à l’ère de l’IA a retenu une bonne partie des débats pendant ce séminaire, qui a vu l’intervention, via vidéo conférence, d’un autre expert mondial en la matière, Thomas Kent, qui cumule une quarantaine d’année entant que journaliste et correspondant de l’agence américaine Associated Press.

Le Directoire de la MAP a également mené une réflexion approfondie sur les enjeux de l’IA dans la gestion des métadonnées, des images, des vidéos, sur la personnalisation des contenus et sur l’impact de cette technologie sur l’organisation du travail à la MAP.

Avec cette intégration de l’IA, la MAP vient de franchir un nouveau palier dans la mise en oeuvre de sa feuille de route digitale, inscrite dans son Plan stratégique de la MAP 2018-2022.

David Sallinen, l’expert qui a animé le séminaire de la MAP, accompagne plusieurs médias en Suisse, en France et en Belgique notamment dans le déploiement de leurs stratégies de valorisation des contenus et de l’utilisation de l’IA dans la production, la diffusion et la promotion de ces contenus.