L'ENSIAS abrite la première communication spatiale dans l'histoire des pays arabes

5437685854_d630fceaff_b-
11179
Partager :

L’École Nationale Supérieure d'Informatique et d’Analyse des Systèmes (ENSIAS) relevant de l’université Mohammed V de Rabat abritera, le 3 janvier prochain, une session de téléconférence entre ses étudiants et les astronautes de la Station Spatiale Internationale (ISS)

Organisée dans le cadre du programme Radio Amateur de l'ISS, en commémoration du 25ème anniversaire de l’école, en partenariat avec la fondation KSF Space, la NASA, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et Maroc Télécom, cette session de téléconférence aura lieu avec un astronaute de la NASA qui sera interrogé par une vingtaine d’étudiants de l’ENSIAS sur plusieurs questions en relation avec les sciences et technologies de l’espace et la vie dans la station, indique un communiqué de l’ENSIAS.

L'ISS, installée en orbite terrestre basse à environ 400 km d’altitude, accomplit 16 rotations par jour autour de la terre depuis son lancement en 1998. Elle est occupée en permanence par un équipage international qui se consacre à la recherche scientifique dans l'environnement spatial. Lancée et pilotée par la NASA, la station spatiale est développée conjointement avec l'agence spatiale fédérale russe (FKA), avec la participation des agences spatiales européenne, japonaise et canadienne, ajoute la même source.

La station spatiale internationale est conçue comme un laboratoire de recherche affecté à l'étude de son environnement atypique caractérisé par l'absence de pesanteur et sa position qui en fait un poste d'observation privilégié de la Terre mais également de l'espace, fait savoir le communiqué, expliquant que contrairement aux satellites porteurs d'expériences scientifiques, la présence d'un équipage permanent offre l'avantage de permettre d'effectuer, à la demande, de nombreuses manipulations sur les expériences: surveillance, ajout d'intrants, réparations ou remplacements de composants.

Par ailleurs, la station spatiale, par sa position en orbite terrestre basse, fournit un endroit relativement sûr pour mettre au point les systèmes spatiaux qui seront nécessaires pour les missions de longue durée vers la Lune ou sur Mars. Elle permet d'acquérir de l'expérience dans le domaine de la maintenance, de la réparation et du remplacement de systèmes en orbite. Ce type de recherche permet à terme de réduire les risques courus par ces missions et d'optimiser la capacité des vaisseaux interplanétaires.

Le rôle de l'équipage porte également sur l'éducation et la coopération internationale. L'équipage de la station spatiale permet à des étudiants sur terre de participer, y compris par le biais d'expériences développées par eux, à des travaux pratiques. Le programme de la station spatiale lui-même et la coopération internationale qu'il suscite, permet à 13 nations d'apprendre à vivre et travailler ensemble dans l'espace, préparant le terrain pour de futures missions internationales, conclut-on de même source.